Les Amis d’Al-Rowwad

La Vallée des Fleurs

Marj El Zouhour, la « vallée des fleurs » : un simple hameau au coeur du Liban Sud

Ecrit par Christophe Oberlin

Photographies de Samer Modhad et Joss Dray

Marj El Zouhour, la « vallée des fleurs » : un simple hameau au coeur du Liban Sud, que rien ne prédisposait à la notoriété. Pourtant aujourd’hui à Gaza et en Cisjordanie , des médecins, des professeurs, des imams, des députés, des ministres sont « des anciens de Marj El Zouhour ».

En effet ce ne sont pas moins de 417 Palestiniens du Hamas et du Jihad Islamique qui ont été capturés sur ordre d’Yitzhak Rabin en décembre 1992, et déportés en terre libanaise.

Alors débute une formidable saga médiatique, diplomatique et juridique, tandis que les exilés, pacifiques et intellectuels pour la plupart, s’organisent, fondent une université et font fructifier leur exil qui va durer une année. La presse se saisit de l’événement, l’ONU, l’Europe et les USA condamnent l’expulsion.

De quelle manière cette réunion forcée, cinq ans seulement après la fondation du Hamas, a-t-elle pu constituer un efficace « séminaire de formation » ? Existe-t-il un lien entre le coup-de-force israélien et les négociations d’Oslo qui étaient en cours ?
Une aventure humaine étonnante qui éclaire d’un jour particulier l’actualité du Proche-Orient et ses acteurs.

Familier de la bande de Gaza où il s’est rendu plus d’une trentaine de fois depuis 2001, Christophe Oberlin est professeur à l’Université Paris VII.

http://www.erickbonnier-editions.com EAN 978 236 760 0215 PRIX TTC 18 €



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)