Les Amis d’Al-Rowwad

Chroniques de Palestine

Trois mois à Ramallah
Le parfum de notre terre

Le Parfum de notre terre est un recueil de témoignages poignants recueillis par Kenizé Mourad, reporter spécialiste du Moyen-Orient et romancière, auprès de Palestiniens et d’Israéliens.

Les Amis d’Al-Rowwad vous invitent à lire chaque semaine une nouvelle de ce livre poignant et beau.

Naplouse
Les chroniques de Palestine

Vous retrouverez ici les dernières nouvelles du camp d’Aïda, des bénévoles sur place, des enfants d’Al Rowwad ou bien des articles sur la vie quotidienne en Palestine occupée.

Ahmed, le Gazaoui !

Ce poème est un hommage à Ahmed, un jeune gazaoui du camp de Jabalya, tué par des balles israéliennes en pleine trêve
Une douce matinée printanière réveille le camp de réfugiés. Les premières lueurs de l’aube bleue, les gazouillis d’oiseaux Le petit matin trace un trait rouge qui s’étire sur la ligne de l’horizon. Maison aux murs de pierres millénaires.
L’odeur généreuse du café noir de sa mère Mélangé au Parfum doucereux de la cardamome Le réveille. Ahmed ouvre l’étroite fenêtre, il observe Les premières (...)

Plus que jamais le blocus israélien contre Gaza doit être levé

Le blocus israélien illégal imposé de façon dramatique et inhumaine à la population civile de la bande de Gaza se poursuit. Non seulement ce blocus est maintenu, mais il s’accroît, avec l’interdiction récente de permettre l’entrée de quelques matériaux de construction dans cette prison à ciel ouvert. Sous n’importe quel prétexte, le gouvernement israélien ferme les passages qui relient la bande de Gaza à l’extérieur, et y interdit l’acheminement de produits. Ces mesures ont des conséquences graves pour (...)

Vous, moi et la prochaine guerre

Uri Avnery, le 24 février 2007
« Nous sommes prêts pour la prochaine guerre » a déclaré un soldat de réserve à un reporter de TV depuis les hauteurs de Golan , sur le lieu de manœuvres de sa brigade..
Quelle guerre ? Contre qui ? Dans quel but ? Nul ne l’a dit et ne l’a pas même demandé. Pour le soldat, il lui semblait aller de soi que la guerre allait éclater bientôt et il semble qu’il ne se souciait pas de savoir contre qui.
Les politiciens s’expriment en général avec plus de précaution, et disent par exemple : « Si, Dieu me pardonne, une guerre venait à éclater… » Mais dans le discours israélien public, la prochaine guerre est vue comme un phénomène naturel, comme le lever du soleil de demain. Bien sûr, la guerre va éclater. La seule question est de savoir contre qui.

Anne Paq, une photographe engagée

Anne Paq, une française du collectif activeStill.org, a passé plus d’un an dans le centre Al Rowwad, comme coordinatrice du programme Images For Life.

Le mot du président

Nos échanges avec le camp d’Aïda ont beaucoup augmenté depuis la création de Palextile. Nous pensons donc être en mesure d’ouvrir une autre voie de solidarité, avec Gaza, terriblement meurtrie par le siège et la récente agression d’Israël. Nous allons donc importer de l artisanat de ce territoire, par l’intermédiaire d’une association gazaouie : un chèque de plus de 2.000 euros est parti et a été encaissé sur place grâce aux efforts patients et compétents de notre trésorier. Les délais d’approvisionnement (...)

Le silence assourdissant autour de la proposition du Hamas d’une trêve de 10 ans

Pendant les 14 premiers jours de leur agression sur la Bande de Gaza, les militaires israéliens ont provoqué plus de 500 morts, très majoritairement civils, et beaucoup plus de blessés. Des milliers de maisons ont été ciblées et détruites, ainsi que d’autres infrastructures civiles essentielles. Plus de cent mille civils ont été déplacés. Quand vous lirez cet article, les chiffres auront encore grossi et, malheureusement, aucune trêve véritable ne semble en vue. Quand je dis véritable, je veux dire (...)

L’Egypte se dit prête à rouvrir le passage de Rafah de façon permanente

Un responsable égyptien de haut niveau a déclaré samedi que l’Egypte avait l’intention d’ouvrir en permanence le passage de Rafah à condition qu’il soit supervisé par le gouvernement d’unité nationale. Il a précisé que l’Egypte demanderait que le président Mahmoud Abbas rouvre les locaux présidentiels dans la Bande de Gaza.
L’Egypte se dite prête à rouvrir le passage de Rafah de façon permanente
Selon ce responsable, qui a demandé à Ma’an de rester anonyme, les autorités égyptiennes ont accueili avec (...)

Gaza se prépare à la guerre

Plusieurs bombes israéliennes sont tombées ces jours-ci sur Gaza. Cette nuit-même la dernière a creusé un cratère de plusieurs mètres de diamètre en plein centre-ville. Pour beaucoup, comme le Dr Sobhi Eskaik chef du service de chirurgie générale à l’hôpital Shifa, Israël va attaquer : « C’est comme ça qu’ils préparent le terrain. Nous avons malheureusement l’habitude ».
Depuis ce matin la plupart des interventions programmées ont été annulées, et le Dr Marwan Abu Saada, directeur médical, fait le tour des (...)

Hebron-Tel Rumida

Cette vidéo montre un jeune colon qui va se plaindre en pleurant aux militaires qu’un Palestinien de 15 ans, Tarek, l’a agressé, alors qu’il n’en n’est rien.
La famille de colons accourt sur les lieux pendant que Badia Dwaik, coordinateur du groupe des Défenseurs des Droits de l’Homme, et des militants d’ISM se mettent à filmer.
Tandis que les colons essaient de les empêcher, les soldats de l’occupation entrent dans la maison des Palestiniens pour arrêter Tarek...
Badee DwaIK (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)