Les Amis d’Al-Rowwad

Les Amis d’Al Rowwad

LES AMIS D AL ROWWAD est une association loi 1901 à but non lucratif fondée en 2002 par Jean Claude Ponsin . Elle a pour objet le soutien par la culture à la résistance du peuple palestinien à l’occupation et la colonisation israéliennes.
Le nom d’AL ROWWAD ( les pionniers) est celui du centre culturel et social situé dans le camp de réfugiés d’AIDA, proche de Bethléem et qui a été notre premier partenaire en Palestine. Ce centre, symbole du refus de l’assistanat, offre aux habitants du camp et des alentours des formations artistiques et techniques, une animation en particulier pour les jeunes et les femmes et participe au développement économique local.
Si le Centre culturel AL ROWWAD est à l’origine de la création de l’association, nos statuts nous autorisent à intervenir en favorisant l’accès des enfants et des adultes à toute forme d’expression culturelle et en favorisant les échanges entres artistes français et palestiniens.
Les points forts de notre action sont :
la VALORISATION DE LA CULTURE VIVANTE PALESTINIENNE
l’ ORGANISATION DE RENCONTRES ENTRE ARTISTES
la RECONNAISSANCE DU TRAVAIL PROFESSIONNEL et le soutien à des FORMATIONS PROFESSIONNELLES
la DIFFUSION DE SUPPORTS MÉDIATIQUES .
Pour 2014, la demande d’un appui à l’autonomie économique du peuple palestinien est prioritaire. Sur place nous appuierons donc les projets comme l’atelier de construction de jeux traditionnels palestiniens, la formation à la coupe la couture et au contrôle de qualité pour la ligne de vêtements PALEXTILE.
En France, notre boutique associative au local prêté et tenue par des bénévoles offre une vitrine aux produits palestiniens : l’enjeu n’est évidemment pas commercial mais d’ouvrir à un public plus large et sensibilisé l’accès à ces produits : rappelons que les multiples obstacles mis à leur fabrication ( embargo, taxes douanières, rétention de fournitures, destruction de matériel etc..) , les taxes limitent considérablement les possibilités de leur diffusion.
Nous sommes :
des bénévoles d’âge et d’horizons multiples réunis par ce choix du domaine culturel pour accompagner la résistance du peuple palestinien afin de proposer une autre image de la Palestine et d’autres modes d’action.
un réseau sans exclusive. Ce réseau ouvert à d’autres centres culturels palestiniens a permis des échanges entre troupes françaises et palestiniennes et l’organisation de tournées théâtrales .
des partenaires soucieux de reconnaître la place et les choix de chacun concernant son évolution professionnelle ou personnelle.
des passeurs de la présence culturelle de la Palestine . Les AMIS D’AL ROWWAD met l’accent sur le respect mutuel passant par la qualité des produits artisanaux et des spectacles proposés à un public non militant.
Nous ne sommes pas : un lieu d’informations éclectiques ; des analystes politiques ; un groupe d’activistes ; une maison de production de spectacles ; une ONG d’assistance humanitaire.

Communiqué de soutien à Olivia Zémor

LES AMIS D AL ROWWAD soutiennent Madame Olivia Zémor dans le procès intenté par l’Union des communautés juives d’Ile de France.
Mme O. Zémor a demandé à Mme. Vanessa Paradis et Mr. Johnny Deep de ne pas se rendre en Israël pour participer à un concert à Tel Aviv.
Mme.O. Zémor dénonce, avec d’autres citoyens, l’occupation militaire de la Cisjordanie et de Gaza : il s’agit d’un fait indiscutable et non d’une opinion. Le terme" crime" employé est le terme correct pour une action illégale au regard du Droit (...)

"Monique Kermel nous a quittés discrètement le 1er Novembre.

Connaissant l’issue fatale de sa maladie, elle avait organisé sa fin de vie avec lucidité et courage, distribué ses biens et souvenirs à ses proches et rejoint une unité de soins palliatifs
Généreuse elle a fait don de son corps à la science : il n’y aura donc pas de cérémonie d’inhumation.
Mais nous pouvons tous partager émotion et souvenirs.
Ancienne professeure et bibliothécaire, Monique alliait compétence livresque et goût du terrain.
Guyanaise fidèle au pays, elle animait une émission de radio (...)

LES AMIS d’AL ROWWAD vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2016

Chères amies, chers amis,
LES AMIS d’AL ROWWAD vous souhaitent une très belle année 2016 : santé, bonheur, paix, travail, partage, liberté, accueil...
Quel programme pour les années 2016 et 2017 ? Pour le centre Al Rowwad, nous avons mis en place un virement trimestriel de 3000 euros pour soutenir le fonctionnement du centre qui poursuit ses programmes œuvrant à l’émancipation, l’éducation et la créativité des habitants, en particulier des plus jeunes, des femmes, des handicapés,... Par ailleurs nous (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)