Les Amis d’Al-Rowwad

Les partenaires culturels

Le Festival Ciné-Palestine démare fort

La 3ème édition du Festival Ciné-Palestine se déroulera du 2 au 11 juin 2017.
Au programme, des films bien sûr, avec 19 séances pour 14 longs et 9 courts, mais aussi des nouveautés. Sont prévus, un concert, une séance en plein air, une master class et une compétition de courts-métrages.
En bref, la continuité de notre engagement pour le cinéma palestinien, en diversifiant nos propositions pour des spectateurs toujours plus (...)

Liste non exhaustive de nos partenaires

Les Amis d’Al Rowwad travaille avec un ensemble de partenaires culturels ou institutionnels.

Soutenez le Festival Ciné-Palestine 2017

Chers amis, chères amies,
Et voilà, dernier jour aujourd’hui, et nous espérons encore de nouvelles contributions, pour la beauté d’un chiffre rond à 105% par exemple
En attendant, nous travaillons déjà à la préparation de l’envoi des contreparties. Le sujet le plus urgent est celui des places de cinéma pour lesquelles les donateurs et donatrices concernés (à partir de 60€) doivent choisir la ou les séances auxquelles ils ou elles participeront.
Nous allons rapidement communiquer individuellement avec (...)

Déclaration du Freedom Theatre, 4 avril 2017

Voici la déclaration du Freedom Theatre de Jénine en ce 4 avril, l’anniversaire de l’assassinat du Juliano Mer Khamis en 2011 et du siège du camp de réfugiés et de la ville de Jénine par l’armée israélienne en 2002.
C’est l’occasion, pour le Freedom Theatre, d’organiser ces jours-ci, en ses murs, une rencontre internationale sur le thème du théâtre et de la culture dans la résistance.
Le 4 avril, comme tous les ans, le Freedom Theatre (Théâtre de la Liberté) entreprend de célébrer la résistance (...)

Un membre du personnel et un élève se voient interdire de voyager à l’étranger

Les Amis du Théâtre de la Liberté du camp de réfugiés de Jénine s’élèvent contre les récentes interdictions de sortie du territoire faites à deux membres de la troupe : Mustafa Sheta, nouveau secrétaire général du Freedom Theatre, qui avait rendez-vous à l’ambassade des États-Unis à Amman, s’est vu interdire de sortir du territoire. Par ailleurs, les autorités frontalières jordaniennes ont interdit à Ossama Al Azzeh, élève de troisième année de l’école de théâtre, de franchir la frontière pour participer à des (...)

Un membre du personnel et un élève se voient interdire de voyager à l’étranger

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU FREEDOM THEATRE DE JÉNINE LE 30 MAI 2016 mercredi 1er juin 2016 Mustafa Sheta, membre du personnel du Freedom Theatre, qui avait rendez-vous à l’ambassade des États-Unis à Amman, s’est vu interdire de sortir du territoire. Par ailleurs, les autorités frontalières jordaniennes ont interdit à Ossama Al Azzeh, élève de troisième année du cours de théâtre, de franchir la frontière pour participer à des représentations théâtrales dans des camps de réfugiés.
« Ces faits constituent des (...)

Besoin de soutien et de relai pour la campagne de financement du Festival Ciné-Palestine 2

Chère-re-s ami-e-s, camarades, partenaires du FCP...Â
Je vous sollicite au nom du comité d’organisation du Festival Ciné-Palestine, pour vous demander un coup de main dans la préparation de la 2e édition de ce festival, qui se tiendra du 23 mai au 5 juin prochain à Paris et en banlieue parisienne.
Festival indépendant et initiative qui met la culture palestinienne au centre de ses actions, vous vous imaginez bien que nous ne roulons pas sur l’or. Comme l’année dernière, la plus large partie du (...)

Troisième radio palestinienne fermée par l’occupant israélien

Vive Netanyahou invité par Hollande à défiler à ses côtés pour la liberté d’expression ! Après Radio Al-Hourriya (La liberté) et Radio Al-Khalil (Hébron), c’est la radio "Dream" (Rêve) qui vient d’être fermée par Israël, avec le matériel confisqué ou saccagé, à chaque raid.
La fermeture massive de médias palestiniens a commencé au début du mois de novembre. Pour le moment, suite à des opérations menées la nuit, trois stations ont été fermées, Israël prétendant qu’elles incitent à la violence et amènent plus de (...)

Alerte ! Menace de fermeture du seul théâtre palestinien de Jérusalem !

A l’heure où Israël envoie ses "ambassadeurs culturels en Israël", il est en instance de fermer le théâtre national palestinien “Al Hakawati”, seul théâtre palestinien de Jérusalem, qui lance un appel au secours.
Amer Khalil, le directeur du théâtre a reçu un appel des autorités israéliennes jeudi lui indiquant que le théâtre pouvait être fermé dans les 48 H, en raison de son découvert financier auprès de la municipalité. Son compte en banque a été saisi.
"Une procédure qui pourrait paraître normale, s’il n’y (...)

"Palestine Calling" Appel du secteur culturel palestinien : Mettre fin à l’occupation la plus longue de l’histoire (Appel du "Palestinian Performing Arts Network")

Nous reproduisons ici l’appel du "Palestinian Performing Arts Network" qui représente 11 des plus grandes institutions artistiques et culturelles en Palestine.
Nous, organisations et personnes composant la majorité du secteur culturel palestinien ; musiciens, artistes de cirque, comédiens, danseurs, appelons nos collègues, artistes, travailleurs du spectacle et les organisations culturelles du monde entier à condamner les politiques délibérées et systématiques d’Israël d’occupation, de colonisation (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)

  • Ils montent le son à Gaza

    De l’extérieur, la bande de Gaza occupée apparaît comme un lieu de misère. Trois agressions militaires israéliennes acharnées depuis décembre 2008 ont causé une destruction indicible, faisant des milliers de morts, plus de 15 000 blessés, plus de 75 000 personnes sans-abri et un demi-million déplacées.
    Dans le même temps, un siège long d’une décennie a conduit les Palestiniens dans la bande côtière au bord de la catastrophe avec une infrastructure en lambeaux.
    Mais Gaza, c’est aussi le lieu d’un moral (...)