Les Amis d’Al-Rowwad

"La paix pour les enfants" à Aïda

Depuis le début du mois de Juin, un nouveau projet se met en place à Al-Rowwad : ?Salaam ya Sghar ? (La paix pour les enfants) propose des activités de théâtre, de dabké (la danse traditionnelle palestinienne), de peinture aux enfants de 5 à 10 ans de la région. Une bibliothèque a été ouverte dans les cinq villages ou camps de réfugiés qui accueillent ce projet, et dont le camp d ?Aïda fait partie ; Bibliothèque qui, au siège d ?Al-Rowwad, accueille plus de 70 enfants tous les jours ; au total, ce projet concerne 700 enfants, qui devraient être tous réunis une fois par mois, dans l ?un des cinq lieux concernés, à l ?occasion du festival ?Beautiful Resistance ? _ en arabe, ?Mouqâwamat Jamîlat ?. Un festival plus petit a lieu chaque semaine, qui rassemble tous les enfants de la région ; celui d ?Aïda concerne aussi les enfants de Beit Jala, le village voisin.

 ?Salaam ya Sghar ? se donne le même objectif que les autres activités organisées par Al-Rowwad : fournir une aide psychologique aux enfants des villages et des camps de réfugiés, en les aidant à s ?exprimer par des activités culturelles et artistiques. Ce programme est financé entièrement par Sheikha Jawaher Bint Mohammed Al-Qassimiyant, princesse de la région de Sharjah aux Emirats Arabes Unis : ayant réussi à collecter trois millions de dollars de dons, elle en a donné la moitié à Al-Rowwad. Le projet était prévu à l ?origine pour durer six mois ; mais il pourrait s ?étendre à un an, si l ?association trouve de nouveaux financements.

Amira Abu-Srour

A Aïda, c ?est Amira Abu-Srour qui s ?occupe de coordonner ?Beautiful Resistance ?. Agée de 22 ans, elle est née à Bethléem, dans une famille de réfugiés originaires de Beit Natif. Elle travaille depuis trois mois à Al-Rowwad.

Plus d’informations :
http://www.badil.org/al-majdal/2006/Spring/article02.htm

Cet article, publié par Abdelfattah Abu Srour, développe l’idée de "Beautiful Resistance"



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Ce ne sont pas des images de morts et de blessés

    Ce sont les images de citoyennes de Gaza qui tentent malgré le blocus israélien et égyptien..les luttes des factions pâlestiniennes..d agir pour l avenir de la Palestine
    C’est en français..

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)