Les Amis d’Al-Rowwad

Portrait de mes amis (3) : la diva


Troisième personne, troisième famille : Jumân est la deuxième d’une famille de quatre filles, toutes également intelligentes, belles, et apportant leur pierre à la vie artistique de Ramallah.
Rezane ’Azze, 21 ans, étudiante en droit à Bir Zeit, organise un programme d’échanges d’étudiants avec la France. Auteur d’un court-métrage primé en Oman, active dans le milieu du théâtre, elle joue également dans un feuilleton qui sera diffusé au moment du Ramadan. Elle vient de finir sa licence, et a reçu une bourse pour faire ses deux ans de Master en France.
Jumân ’Azze, 19 ans, fait des études de graphisme et de design à l’ Open University of Jerusalem ; elle chante, et participe aux expositions de la gallerie d’art contemporain de Ramallah, la galerie Mahattat.
Manar ’Azze, 18 ans, vient de passer son bac (le tawjihi, l’un des moments les plus importants de la vie du jeune Palestinien) ; elle danse dans la troupe de danse folklorique Al-Funnune, une des troupes les plus connue des Territoires (Khaled y a également dansé un temps).
Hazar ’Azze, 10 ans, est à l’école de cirque d’Al-Bireh, la Palestinian Circus School ; deuxième école de cirque de Palestine avec celle de Naplouse.

Ces quatre soeurs ont aussi un grand frère qui réalise des court-métrages d’animation, et un tout petit qui fait également du cirque. Aucune d’entre elles ne portent le voile, ainsi que la plupart de leurs amis ; d’ailleurs, Jumân est très libre : libre de faire des études d’art, d’être dehors toute la journée, et même de sortir avec un Français...



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « Israël » aboie : les prisonniers palestiniens sont debout

    Les prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim collective, à partir du 17 avril, la journée nationale du prisonnier palestinien. 1500 prisonniers détenus dans la plupart des prisons sionistes, sur le total de 7500, ont rejoint la grève, annoncée par Marwan Barghouty, dirigeant au Fateh. Les grévistes appartiennent à la plupart des mouvements de résistance. Ils réclament la cessation des pratiques immorales et inhumaines à leur encontre, et d’être considérés comme des êtres humains. Ils (...)

  • Barcelone : un pas de plus vers une « Zone libre d’apartheid » !

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE BARCELONE a voté aujourd’hui en session plénière une déclaration officielle qui favorise l’inclusion dans les contrats signés notamment avec des entreprises liées à l’occupation israélienne en Palestine, de clauses assurant le respect des droits des êtres humains. « La reconnaissance par la municipalité de Barcelone du droit à défendre les droits des Palestiniens par des actions non violentes de BDS n’est pas simplement le triomphe de la liberté d’expression et des droits (...)

  • Grève de la faim « Liberté et Dignité » : dès le premier jour, le régime sioniste impose une série de mesures punitives aux grévistes palestiniens

    Alors que plus de 1.600 prisonniers politiques palestiniens ont lancé, lundi 17 avril, une grève de la faim illimitée pour protester contre leurs conditions d’incarcération indignes, le service pénitentiaire du régime sioniste n’a pas tardé une série de mesures punitives contre les prisonniers, en particulier ceux qui mènent la grève. Dans un communiqué publié lundi soir 17 avril, la Commission palestinienne des affaires des prisonniers indiquait que dès le premier jour de grève, des responsables du (...)