Les Amis d’Al-Rowwad

Soutien au Yes Théâtre

Depuis 2012, les Amis d’Al Rowwad collaborent avec le Yes Théâtre d’Hébron. Implanté depuis 1997, la troupe a créé cette ONG en 2008 pour promouvoir la création et la pratique théâtrale au sein de la population d’Hébron.

Le Yes Theater

Implanté à Hébron, le Yes Theatre ou Naam Nasrallah, est une ONG palestinienne fondée pour promouvoir et développer la création et la pratique théâtrales.

"Trois en Un", tournée 2014

Les Yes Theatre a présenté sa création TROIS EN UN lors de sa tournée en France entre le 24 septembre et le 14 octobre.

"Toujours le même problème", Tournée 2012

Les Amis d’Al Rowwad ont organisé en novembre 2012 une tournée en France avec 14 représentations du spectacle Toujours le même problème du Yes theater.

« on peut sortir un enfant de détention, mais comment sortir la détention des enfants ? » Projet Yes Theatre – Hébron

Projet Yes Theatre – Hébron soutenu par les Amis d’Al Rowwad
Taking detention out of children
« on peut sortir un enfant de détention, mais comment sortir la détention des enfants ? »
Un programme d’intervention de santé mentale par la pratique de l’art théâtral
Objectifs du projet et stratégies
Contribuer à l’amélioration de la santé mentale et du bien-être psychologique d’enfants palestiniens ayant été détenus dans les prisons israéliennes, les aider à poursuivre une vie équilibrée à travers la (...)

“J’aimerais être professeur” Ghadeer, 13 ans

Ghadeer a été obligée à quitter l’école à 13 ans, car son père ne pouvait pas payer le frais de transport pour l’envoyer.
Ghadeer vit dans une communauté marginalisée où il n’y a pas d’infrastructures de base, ni du transport, ni des écoles. Ainsi, les enfants doivent marcher à pied environ une heure pour atteindre la route principale. Aucune voiture arrive à leurs tentes dû au caractère rocheux montagneux des chemins.
Après avoir atteint la route principale, une voiture emmène Ghadeer et d’autres enfants de (...)

« Yes Theatre », l’art pour aider les enfants à se reconstruire

Depuis 2008, à Hébron, le « Yes Theatre » œuvre pour la promotion et le développement du spectacle et de la pratique théâtrale, particulièrement en direction des enfants. Mohammad Issa est le directeur de cette ONG palestinienne. Il était récemment de passage à Paris pour défendre un documentaire intitulé « Palestine : la case prison ». Interview. « Yes Theatre », l’art pour aider les enfants à se reconstruire A gauche : Des enfants palestiniens jouant une pièce de théâtre organisée par "Yes Theatre" à Hébron. (...)

« Montrer aux enfants que le théâtre est plus constructif que les jets de pierre »

Grâce au théâtre, aider les jeunes palestiniens passés par les prisons israéliennes à surmonter leur traumatisme : c’est l’objectif du Yes Theatre, une ONG créée en 2007 par des comédiens professionnels à Hébron en Cisjordanie. Rencontre avec Mohammad Issa, co-fondateur de la structure.
Concrètement, comment se déroulent les ateliers théâtraux dispensés à ces jeunes palestiniens anciennement détenus dans les prisons israéliennes ?
Mohammad Issa : Il y a deux types d’atelier. Dans le premier, durant trois (...)

"Marionnettes pour la Parité et les droits de la femme." par le Yes Theatre

Bonjour,
Nous sommes une ONG en Palestine et un des nos principal projet est d’encourager les femmes a participer a des activités sociales.
Nous souhaiterions participer au projet UN Women pour la Parité et les droits de la femme.
Pour transmettre notre messages nous allons utiliser un théatre de marionnettes et afin de réussir notre challenge nous aurions besoin de votre aide.
Actuellement demi-finaliste de la compétition, pour devenir finaliste du projet UN Woman nous avons besoin de trouver (...)

Les Petits Gagne-Pains, un programme théâtral pour des jeunes défavorisés

Les jeunes Palestiniens du sud d’Hébron tentent de survivre en ramassant et triant les ordures. Les comédiens du Yes Theatre proposent de les aider à s’exprimer grâce au théâtre et à retrouver le chemin de l’école.
Le projet théâtral "Les Petits Gagne-Pain" s’inscrit dans le programme "Kids for Kids" du Yes Theatre de Hébron, Il est destiné aux jeunes Palestiniens du quartier de Masafer-Yatta, désigné comme « zone de tirs ».
L’absence d’établissements scolaires sécurisés, un long trajet de 24km vers (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Nous avons perdu notre théâtre à Gaza

    Le théâtre ASHTAR condamne avec une grande rage et une profonde douleur l’attaque brutale de
    l’occupation israélienne sur le théâtre Al Mishal à Gaza, qui a réduit à zéro l’immeuble de six étages.
    Al Mishal était le siège du groupe de jeunes d’ASHTAR à Gaza depuis 2008. Il avait été le lieu de
    plusieurs productions du théâtre ASHTAR ; « Les Monologues de Gaza », « Roméo et Juliette à Gaza »,
    « Hanin », « Le Jardin des Fleurs », « Les Enfants d’Hercule » et beaucoup d’autres…
    Les atrocités de l’occupant se sont (...)

  • Le Cinéma des Enfants de Gaza : appel au soutien

    Chers amis et sympathisants du Gaza Children Cinema, avant toute chose, nous aimerions redire notre sincère gratitude pour votre soutien aimable et généreux à notre initiative éducative à Gaza : le Cinéma des enfants de Gaza.
    Nous sommes restés silencieux au cours des derniers mois, mais nous avons toujours été occupés à organiser des activités de collecte de fonds pour prolonger le formidable élan du projet afin d’atteindre les communautés d’enfants de Gaza. Nous avons également travaillé de façon très (...)

  • Témoignages de Ziad Medoukh En direct de Gaza-vidéo- Ce vendredi 10 août 2018 Au lendemain de la destruction d’un centre culturel de Gaza

    En direct de Gaza
    Le vendredi 10 août 2018
    Devant le plus important centre culturel de la bande de Gaza
    Le centre culturel El-Misshal pour les jeunes et les enfants de Gaza, détruit totalement par l’aviation israélienne hier jeudi 9 août 2018.
    L’armée israélienne veut détruire la culture à Gaza
    L’armée la plus morale au monde veut priver les enfants de Gaza de leurs loisirs
    Message de Ziad Medoukh, citoyen palestinien de Gaza en direct de ce centre culturel bombardé et détruit totalement par (...)