Les Amis d’Al-Rowwad

COLLECTIF THEATRE PALESTINE

CHARTE COLLECTIF THÉÂTRE PALESTINE
Fondateurs : Les associations AMIS D’AL ROWWAD et AMIS DU THÉÂTRE DE LA LIBERTÉ DE JÉNINE (ATLJ).

Objectifs : Promouvoir la culture palestinienne .Soutenir l’identité et la reconnaissance du peuple palestinien en fédérant autour de l’art un réseau francophone refusant l’injustice faite au peuple palestinien et respectant les statuts des associations fondatrices

Le Collectif Théâtre Palestine s’attachera à :
-  créer des liens entre tous les individus, associations, instances concernés par la culture palestinienne
-  développer les contacts avec les divers intervenants du monde de la culture
-  faciliter les projets autour du théâtre palestinien
-  favoriser les échanges entre artistes et techniciens français et palestiniens
-  sensibiliser par l’art la société française à la résistance du peuple palestinien
-  lutter contre la violence de la colonisation et le risque d’acculturation
-  diffuser par tous les moyens les diverses formes de la culture palestinienne

Fonctionnement du collectif :
-  il n’y a ni bureau ni statuts. 
-  l’information circule par une adresse «  groupe  »
-  les décisions se prennent à la majorité des voix exprimées
-  un logo au graphique identifiable est apposé à celui de chaque association
-  il n’y a pas de budget dédié sauf ponctuellement
-  le collectif peut être dissous à tout moment par les associations fondatrices

Documents à télécharger

  Affiche Lancement
  Logo CTP
"Le pouvoir théâtral brut" - Le Freedom Theater à New York, au Koweït et à Jénine !

Communiqué du Freedom Theatre de Jénine du 9 novembre 2017.
Ce fut un mois passionnant et occupé pour notre équipe ; des spectacles à l’étranger, des ateliers de photographie, des clubs de théâtre, des formations pédagogiques, des peintures murales, des ateliers de dessin animé - la liste continue et pourtant il y a tellement plus à espérer dans les mois à venir ! Voici quelques faits saillants :
La tournée américaine de The Siege, au NYU Skirball Center for Performing Arts, à New York, a été un (...)

Programme de stages au Freedom Theatre

Le Freedom Theatre lance un nouveau programme de stages qui durera toute l’année. Les stagiaires, accueillis à plein temps pendant 3 mois au minimum, apporteront un soutien administratif à l’équipe. "Dès que je suis arrivée au FT, j’ai été accueillie par des personnes sensibles, travailleuses et créatives. Tout le monde ici est motivé par le mouvement de résistance culturelle et le renforcement du pouvoir du peuple. Cette ambiance m’a rendu plus vaillante et je me suis sentie responsable dans mon (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)