Les Amis d’Al-Rowwad

L’Egypte se dit prête à rouvrir le passage de Rafah de façon permanente

Un responsable égyptien de haut niveau a déclaré samedi que l’Egypte avait l’intention d’ouvrir en permanence le passage de Rafah à condition qu’il soit supervisé par le gouvernement d’unité nationale. Il a précisé que l’Egypte demanderait que le président Mahmoud Abbas rouvre les locaux présidentiels dans la Bande de Gaza.

L’Egypte se dite prête à rouvrir le passage de Rafah de façon permanente

Selon ce responsable, qui a demandé à Ma’an de rester anonyme, les autorités égyptiennes ont accueili avec satisfaction l’engagement du Hamas pour la réconciliation qui, pour le Caire, facilite la coopération avec le Hamas.

Cependant, il a dit que le Hamas devait rester séparé des Frères Musulmans et ne pas interférer dans les affaires égyptiennes.

Le président égyptien Abdul Fattah al-Sisi a soutenu avec force le gouvernement d’unité nationale et il n’empêchera pas l’ouverture permanente de Rafah tant que le terminal sera géré par les autorités palestiniennes "légales", a dit le responsable égyptien.

Une réunion en Egypte entre Sisi et Abbas étudiera la "faisabilité réelle" de l’ouverture du passage et l’organisation de la coopération égypto-palestinienne maintenant que la réconciliation a réussi, a conclu le responsable.

Le passage de Rafah est la principale connexion entre les 1,7 million de Palestiniens à Gaza et le monde extérieur, mais l’Egypte le maintient strictement fermé dans le cadre du blocus appliqué conjointement avec Israël.

La Bande de Gaza souffre de pénuries généralisées et de crises humanitaires récurrentes résultant du siège, qui est en place depuis 2007.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)

  • "RSF, sans foi ni loi", par Jacques-Marie Bourget

    Le 21 octobre 2000, à Ramallah, tandis qu’une balle de M16 israélien volait avec ardeur vers mon poumon gauche, j’ai eu le temps de me dire : « Bon, je vais au tapis mais, merci le diable et Robert Ménard, Reporters Sans Frontières sera là pour me relever ». En cas de malheur, quand vous êtes journaliste, « correspondant de guerre » comme ils disent, vous êtes imprégné, instruit du total support que vous pouvez attendre de l’ONG sans frontières. Très mal en point mais même pas mort, j’ai pu constater (...)