Les Amis d’Al-Rowwad

Le parfum de notre terre

Semaine 1 du 19/02 au 25/02 : "Avoir 18 ans en Palestine"

Aujourd’hui, Maha a dix-huit ans... Ses amis ne viendront pas.
Ce matin la radio a annoncé que l’armée israélienne rétablissait le couvre-feu pour toute la semaine. Pourquoi ?

Semaine 2 du 26/02 au 04/03 : "Un objecteur de conscience"

Itai sert comme officier dans l’armée israélienne depuis 12ans. Après un long cheminement personnel, il a décidé, il y a deux ans, de refuser de continuer à servir dans les territoires occupés. Il rejoint ainsi le petit de groupe « d’objecteurs de conscience », plus de 400 soldats qui tentent de faire entendre leur voix en Israël contre le « colonialisme » de leur Etat.

Semaine 3 du 5/03 au 11/03 : "Quand je serai grand je les tuerai tous"

"Maintenant ce ne sont plus seulement des jeunes gens qui parlent d’employer des moyens violents, mais des enfants. Et plus seulement parmi les pauvres et les désespérés mais de plus en plus les enfants des classes moyennes qui sont révoltés par ce qu’ils voient."

Semaine 4 du 12/03 au 19/03 : "Les trois Khalil"

Aujourd’hui, pas de couvre-feu, on fête les 9 ans de Khalil. Son frère aîné s’appelait Khalil aussi, il a été tué à l’âge de 16 ans, lors de la première Intifada. Son frère et son cousin, nés après sa mort, portent son nom en son honneur. Honneur au martyr, honneur au mort,... honneur à la mort : pour beaucoup il n’y a plus qu’elle qui donne sens à la vie.

Semaine 5 du 20/03 au 26/03 : "Jénine", 1ère partie

Kenize Mourad se rend à Jénine, symbole de la résistance à l’occupation israélienne lors de l’invasion de 2002. Elle y rencontre étudiants et personnel de l’hôpital.

Semaine 6 du 27 /03 au 2 /04 : "Jénine" 2ème partie

Accompagnée par une jeune étudiante, la narratrice visite le camp de Jénine, puis retrouve le médecin-chef de l’hôpital, le Docteur Abu Khalil.

Semaine 7 du 3/04 au 9/04 : "Un petit garçon pas tout à fait comme les autres"

Comment la vie se joue aux check points israéliens : Mohammed a perdu ses jambes pour avoir dû attendre 4 jours avant d’être autorisé à entrer en Israél pour consulter un spécialiste.

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)