Les Amis d’Al-Rowwad

Cenon : force reste à la loi républicaine

Le Conseil Municipal de Cenon, qui avait voté une aide financière ainsi que la mise à disposition de la salle Simone Signoret de Cenon, est revenu sur cette décision à la demande du préfet de Gironde, Mr Idrac. Les deux représentations prévues se sont vues annulées le 28 juin 2006, soit 5 jours avant la date du premier spectacle.

JPEG - 108.9 ko
Article Sud Ouest du 30 juin 2006

Sud Ouest publiera un article étonnamment complaisant le soir même, les déclarations mensongères de l’élu communiste Max Guichard étant mises en avant. On notera aussi le courage de Mr Patrick Duval, président du festival Musique de Nuit...

Mr Idrac, représentant de la République Française, a donc accepté la demande du CRIF sans aucune vérification, sans mettre en doute un instant le bien-fondé des propos dénigrants du CRIF sur la pièce, sur son metteur en scène, Mr Abdelfatah Abou Srour, et sur les associations de soutien à la Palestine. Il lui suffisait pourtant de regarder quelques pages sur Internet : le texte de la pièce est en ligne, qui montre clairement le message de résistance non violente prôné par Al Rowwad, la position politique par rapport au Hamas de Mr Abou Srour, qui n’a pas même pas voté pour le Hamas, les propos des Amis d’Al Rowwad qui soutiennent une résistance par la culture.

Devant cette annulation, le Comité Action Palestine, association locale organisatrice sur la Gironde, et les Amis d’Al Rowwad, coordinateur national de la tournée, ont déposé un référé en urgence près le tribunal de Bordeaux ce mercredi 5 juillet. Le jugement a été sans appel : pour manquement grave à la liberté d’expression, le tribunal a ordonné la mise à disposition de la salle Simone Signoret, ainsi que le versement de la subvention initiale.

RTF - 72.9 ko
M
Word - 27 ko
Communiqu
Word - 26 ko
Synth

Le CRIF peut se prévaloir de relais puissant, au gouvernement ou bien dans les partis politiques, de gauche comme de droite, mais n’est toujours pas au-dessus des lois de la République Française.

Le lendemain, après quelques recherches pourtant simples à faire, les journalistes ont compris : le soufflet du CRIF retombait.

Word - 37 ko
Article Sud Ouest du 6 juillet 2006

Cette histoire est un cas exemplaire où la défense d’un régime sioniste croise la peur d’être épinglé comme antisémite. Combattre l’occupation militaire des territoires palestiniens comme le fait le centre culturel Al Rowwad est un acte républicain, découlant naturellement des idéaux de la France républicaine et de la déclaration des Droits de l’Homme.

Documents à télécharger

  Communiqu
  Communiqu
  Synth
  Article Sud Ouest du 6 juillet 2006
  M


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)