Les Amis d’Al-Rowwad

Le Yes Theater

Présentation de la compagnie

L’équipe artistique du Yes Theatre (3 comédiens : Raed Shiokhi, Mohamed Titi, Ihab Zahdeh également metteur en scène et leur technicien Hammam Amro) travaille à partir de 1997 pour les projets de Theatre Day Production au sein de la communauté d’Hébron.

En 2008, elle fonde le Yes Theatre, ONG palestinienne pour la promotion et le développement du spectacle et de la pratique théâtrale, particulièrement en direction des enfants et des jeunes.

Le Yes Theatre reçoit les soutiens du Ministère de l’Education palestinien, l’UNRWA, le gouvernorat d’ Hébron et loue une salle de spectacles pour ses activités.

Les activités de Yes Theater

Le Yes theater propose des ateliers de pratique théâtrale :
- pour des enfants, des jeunes, des classes, des étudiants,…(développement artistique, personnel, social, culturel, travail sur le corps, l’imaginaire, la confiance, l’écoute…)
- pour les enseignants, animateurs, travailleurs sociaux,…(en tant qu’outil pédagogique, exercices de théâtre, récit, improvisations, mouvements..)

Il réalise des créations théâtrales avec les enfants (à partir de textes palestiniens ou occidentaux, ou d’improvisations ou récits) qui sont présentées à d’autres enfants et aux familles.

Il présente des créations professionnelles avec les comédiens adultes de la compagnie aux publics d’Hébron afin de les distraire, enrichir, voire défier.
Le Yes theatre reçoit d’autres artistes locaux et étrangers, dans le cadre d’échanges autour de la formation, de la pratique ou de représentations.
La compagnie réalise également des voyages à l’étranger (Japon, Allemagne, Autriche, Pologne, Suède, Jordanie, Maroc..) pour des stages, des festivals ou des tournées.

Très orienté dans son travail et son implication vers la communauté d’Hébron, le Yes Theatre est aussi friand de rencontres avec l’extérieur, tant pour l’enrichissement par la diversité des pratiques que pour le rayonnement de la culture palestinienne.

LE YES THÉÂTRE POUR LA COMMUNICATION CHEZ LES JEUNES

SUR LA DÉTENTION D’ENFANTS PALESTINIENS Le projet est unique, car il rassemble l’énergie et l’engagement d’un groupe d’organisations partenaires dans le gouvernorat de Hébron afin de favoriser une dynamique de dialogue professionnel nécessaire à l’amélioration du bien-être psychosocial des enfants palestiniens qui viennent d’être libérés de leur détention dans les prisons israéliennes. L’internement administratif est une détention sans inculpation ni jugement pour une période de 3 mois, qui peut être (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)