Les Amis d’Al-Rowwad

Le Festival Ciné-Palestine annonce les dates de sa 4ème édition

La 4ème édition du Festival Ciné-Palestine, aura lieu du 25 mai au 3 juin 2018, à Paris et en Ile-de-France.
Cette année encore, le FCP souhaite faire découvrir au public français le cinéma palestinien dans toute sa richesse et sa diversité. Le FCP 2018 proposera une trentaine de films : documentaires, fictions, courts métrages et longs métrages, avec des propositions artistiques fortes, des avant-premières ou encore des films rares.

Par ailleurs, 2018 marque les 70 ans de la Nakba (la Catastrophe), événement central dans l’histoire palestinienne, qui désigne le nettoyage ethnique, le déplacement de la population et la destruction de centaines de villages palestiniens consécutifs à la création de l’Etat d’Israël. La commémoration de ce fait historique constituera le fil conducteur de la programmation de cette 4ème édition.

En plus des projections de films, un certain nombre d’événements sont prévus au programme :

1 Focus sur 1948
1 Concours de courts-métrages comprenant deux sections, avec prix du jury et prix du public
1 Rétrospective consacrée à la réalisatrice Mai Masri, dont une séance en hommage à Jean Chamoun

2 Master-Class
1 soirée en plein air
Des journées professionnelles : les FCP Ciné-Industry Days & Lab

The 4th edition of Festival Ciné-Palestine will take place from 25 May to 3 June 2018 in Paris and the Ile-de-France region
This year, FCP hopes once more to introduce the French public to Palestinian cinema with all its richness and diversity. FCP 2018 will be screenings around thirty films : documentaries, feature films, short films and feature-length pieces, with strong artistic stands, film premieres and rare films.

As 2018 marks the 70th anniversary of the Nakba (the Catastrophe), a pivotal event in Palestinian history, which consisted of ethnic cleansing, displacement of population, and the destruction of hundreds of Palestinian villages, following the creation of the State of Israel. The commemoration of this historic event will constitute the common theme for the 4th edition of the festival.

In addition to film screenings, a number of other events are on the agenda :

1 Focus on 1948
1 Short film Competition composed of two sections, with a jury award and an audience award

1 Retrospective dedicated to the work of Mai Masri, including a show in tribute to Jean Chamoun
2 Master Class
1 Open-air evening

Professional training days : FCP Cine-Industry Days & Lab



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)