Les Amis d’Al-Rowwad

Cartes

Le dessous des cartes

 

Les cartes pour comprendre l’avenir de la Palestine,
et connaitre son passé.

>> voir les cartes

Cartographie

Pour comprendre l’histoire des palestiniens, il ne faut pas perdre de
vue la réalité de l’évolution de leur territoire.
Une simple carte peut être une aide précieuse pour analyser
bien des discours :

> Le mur en Cisjordannie

Cette carte donne un état de l’avancement du mur et surtout du nombre de barrages et checkpoints en Août 2005 :
(c) OCHA Opt - 2005

> Animation : le mur a Jerusalem

Cette animation montre l’évolution de la région
Jerusalem Est, territoire normalement palestinien selon les accords de l’ONU.
La construction du mur montre clairement la future annexion pur et simple
cette partie pqr Israël, pour former le grand Jerusalem.
(c) Les tracés des zones sont des données de OCHA Opt - 2005

> Animation : colonisation de la Cisjordanie

Cette animation montre l’annexion des terres palestinienne en Cisjordanie.
Et on parle toujours de la feuille de route pour la création de
deux états viables !
(c) Les tracés des zones sont des données de OCHA Opt -
2005

Modélisation du mur de séparation avec Google Earth

Google Earth permet la modélisation 3D sur les cartes satellites. Les Amis d’Al Rowwad lance un projet de modélisation du mur de séparation.

La nouvelle carte de l’ONU montre la réalité en Cisjordanie

Une nouvelle carte de la Cisjordanie, 40 ans après sa conquête par Israel au cours de la Guerre des Six Jours, donne la toute dernière image qui fait autorité d’un territoire dans lequel 2 millions et demi de Palestiniens sont confinés dans des dizaines d’enclaves séparées par des routes, des colonies, des barrières et des zones militaires israéliennes.

Nouvelle carte du mur
Carte du Mur de s

Une carte actualisée du mur de séparation éditée par la Plate-forme des ONG pour la Palestine.

Une application « iNakba » permet de retrouver les anciens villages palestiniens

Le lancement a été prévu pour coïncider avec le « 66ème anniversaire de l’Indépendance d’Israël », qui est en même temps la commémoration de la NAKBA (Catastrophe qu’ils ont subie quand « Israël » s’est créé en 1948 et qu’au moins 760.000 d’entre eux été expulsés ou ont pris la fuite en raison des massacres commis par l’armée israélienne).
« iNakba » propose une carte interactive et des photos de bâtiments et de maisons que les Palestiniens ont dû abandonner pendant les combats qui se sont déclenchés après la (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)