Les Amis d’Al-Rowwad

Cartes

Le dessous des cartes

 

Les cartes pour comprendre l’avenir de la Palestine,
et connaitre son passé.

>> voir les cartes

Cartographie

Pour comprendre l’histoire des palestiniens, il ne faut pas perdre de
vue la réalité de l’évolution de leur territoire.
Une simple carte peut être une aide précieuse pour analyser
bien des discours :

> Le mur en Cisjordannie

Cette carte donne un état de l’avancement du mur et surtout du nombre de barrages et checkpoints en Août 2005 :
(c) OCHA Opt - 2005

> Animation : le mur a Jerusalem

Cette animation montre l’évolution de la région
Jerusalem Est, territoire normalement palestinien selon les accords de l’ONU.
La construction du mur montre clairement la future annexion pur et simple
cette partie pqr Israël, pour former le grand Jerusalem.
(c) Les tracés des zones sont des données de OCHA Opt - 2005

> Animation : colonisation de la Cisjordanie

Cette animation montre l’annexion des terres palestinienne en Cisjordanie.
Et on parle toujours de la feuille de route pour la création de
deux états viables !
(c) Les tracés des zones sont des données de OCHA Opt -
2005

Modélisation du mur de séparation avec Google Earth

Google Earth permet la modélisation 3D sur les cartes satellites. Les Amis d’Al Rowwad lance un projet de modélisation du mur de séparation.

La nouvelle carte de l’ONU montre la réalité en Cisjordanie
GIF - 36.3 ko

Une nouvelle carte de la Cisjordanie, 40 ans après sa conquête par Israel au cours de la Guerre des Six Jours, donne la toute dernière image qui fait autorité d’un territoire dans lequel 2 millions et demi de Palestiniens sont confinés dans des dizaines d’enclaves séparées par des routes, des colonies, des barrières et des zones militaires israéliennes.

Nouvelle carte du mur
GIF - 145.3 ko
Carte du Mur de s

Une carte actualisée du mur de séparation éditée par la Plate-forme des ONG pour la Palestine.

Une application « iNakba » permet de retrouver les anciens villages palestiniens

Le lancement a été prévu pour coïncider avec le « 66ème anniversaire de l’Indépendance d’Israël », qui est en même temps la commémoration de la NAKBA (Catastrophe qu’ils ont subie quand « Israël » s’est créé en 1948 et qu’au moins 760.000 d’entre eux été expulsés ou ont pris la fuite en raison des massacres commis par l’armée israélienne).
« iNakba » propose une carte interactive et des photos de bâtiments et de maisons que les Palestiniens ont dû abandonner pendant les combats qui se sont déclenchés après la (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Le Festival Ciné-Palestine démare fort

    La 3ème édition du Festival Ciné-Palestine se déroulera du 2 au 11 juin 2017.
    Au programme, des films bien sûr, avec 19 séances pour 14 longs et 9 courts, mais aussi des nouveautés. Sont prévus, un concert, une séance en plein air, une master class et une compétition de courts-métrages.
    En bref, la continuité de notre engagement pour le cinéma palestinien, en diversifiant nos propositions pour des spectateurs toujours plus (...)

  • « Israël » aboie : les prisonniers palestiniens sont debout

    Les prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim collective, à partir du 17 avril, la journée nationale du prisonnier palestinien. 1500 prisonniers détenus dans la plupart des prisons sionistes, sur le total de 7500, ont rejoint la grève, annoncée par Marwan Barghouty, dirigeant au Fateh. Les grévistes appartiennent à la plupart des mouvements de résistance. Ils réclament la cessation des pratiques immorales et inhumaines à leur encontre, et d’être considérés comme des êtres humains. Ils (...)

  • Barcelone : un pas de plus vers une « Zone libre d’apartheid » !

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE BARCELONE a voté aujourd’hui en session plénière une déclaration officielle qui favorise l’inclusion dans les contrats signés notamment avec des entreprises liées à l’occupation israélienne en Palestine, de clauses assurant le respect des droits des êtres humains. « La reconnaissance par la municipalité de Barcelone du droit à défendre les droits des Palestiniens par des actions non violentes de BDS n’est pas simplement le triomphe de la liberté d’expression et des droits (...)