Les Amis d’Al-Rowwad

Une application « iNakba » permet de retrouver les anciens villages palestiniens

Le lancement a été prévu pour coïncider avec le « 66ème anniversaire de l’Indépendance d’Israël », qui est en même temps la commémoration de la NAKBA (Catastrophe qu’ils ont subie quand « Israël » s’est créé en 1948 et qu’au moins 760.000 d’entre eux été expulsés ou ont pris la fuite en raison des massacres commis par l’armée israélienne).

« iNakba » propose une carte interactive et des photos de bâtiments et de maisons que les Palestiniens ont dû abandonner pendant les combats qui se sont déclenchés après la déclaration unilatérale d’indépendance d’Israël.

« De nombreux Palestiniens peuvent difficilement localiser leurs villes et villages d’origine [en Israël et en Cisjordanie] car des villes/colonies israéliennes ont été construites dessus » explique Raneen Jeries, membre de Zochrot, l’ONG qui a développé l’application.

« Il y a un dossier pour chacun des centaines de villages ou villes palestiniens et on peut y trouver des informations et y voir des photos anciennes et nouvelles envoyées par des utilisateurs », a-t-elle informé l’AFP.

Selon Jeries, les Palestiniens de la diaspora peuvent « suivre des yeux » leurs propres villages et obtenir de nouveaux renseignements ou des photos envoyées par ceux qui peuvent les visiter en Israël.

« Les réfugiés qui vivent au Liban, par exemple, peuvent suivre leur village et chaque fois qu’une personne télécharge une photo ou fait un commentaire, ils voient une mise à jour. »

Zochrot a utilisé des cartes du Mandat Britannique en Palestine (1920-1948) pour localiser les villages et les indique sur les applications basées sur les Cartes interactives Google, avec des « punaises » virtuelles.

Zochrot, basé à Tel-Aviv, milite en Israël pour la reconnaissance du « droit au retour » des réfugiés palestiniens et de leurs descendants.

« Notre but est de faire connaître la Nakba aux Juifs israéliens : elle a déraciné des centaines de milliers de Palestiniens", a déclaré Liat Rosenberg, directrice de Zochrot.

https://www.facebook.com/events/289...

L’application est accessible gratuitement.

(Traduit par Chantal C. Pour CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Lettre de rania talala , traiteur palestinienne , à Cyril lignac suite au "voyage culinaire " du sieur en Israël ...

    Cher Cyril Lignac,
    Je t’écris car depuis deux jours, on ne cesse de m’interpeller par rapport à la vidéo que tu as faite lors de ton voyage à Tel Aviv.
    Je m’appelle Rania, française originaire de Palestine (de Jérusalem et de Jaffa) et je suis traiteur de cuisine palestinienne et créatrice du blog Les ptits plats palestiniens de Rania.
    Tu ne me connais sûrement pas, sinon, tu aurais sûrement évité de parler de gastronomie israélienne dans cette fameuse vidéo.
    Soit. J’apprécie ton travail et ton (...)

  • "Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

    La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse. L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit. Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le (...)

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)