Les Amis d’Al-Rowwad

La nouvelle carte de l’ONU montre la réalité en Cisjordanie

Une nouvelle carte de la Cisjordanie, 40 ans après sa conquête par Israel au cours de la Guerre des Six Jours, donne la toute dernière image qui fait autorité d’un territoire dans lequel 2 millions et demi de Palestiniens sont confinés dans des dizaines d’enclaves séparées par des routes, des colonies, des barrières et des zones militaires israéliennes.

Nouvelle carte de la Cisjordanie publiée par l’ONU. En rouge, les secteurs interdits ou à l’accès limité pour les Palestiniens

Réalisée par le Bureau de Coordination aux Affaires Humanitaires des Nations Unies, elle est basée sur une importante observation sur le terrain ainsi que sur une analyse des images satellites.

Elle fournit une image globale qui, selon les officiels est bien plus complète que des cartes dessinées par les militaires israéliens.

L’impact de l’infrastructure civile et militaire israélienne a pour but est d’interdire aux Palestiniens 40% de leur territoire, qui représente à peu près la taille de l’Etat du Delaware aux Etats-Unis ou du Comté anglais du Norfolk (ndt : ou d’un département français).

Le reste du territoire, dont les principaux centres comme Naplouse et Jéricho, est divisé en coupé en secteurs isolés. Le déplacement entre eux est limité par 450 barrages routiers et 70 checkpoints contrôlés par des soldats armés. Les cartographes de l’ONU se sont concentrés sur les terres réservées aux colonies juives, aux routes réservées pour l’accès des colons, à la barrière de Séparation de Cisjordanie, aux zones militaires fermés et aux réserves naturelles.

Ce qui reste est un secteur d’habitations remarquablement proche du territoire réservé à la population palestinienne dans les propositions de sécurité israéliennes remontant à l’après-guerre de 1967. Le processus d’enfermement des enclaves civiles s’est accéléré au cours des années suite au soulèvement palestinien en 2000 et de la réintroduction par Israel de sa loi militaire même dans les secteurs précédemment sous contrôle des services de sécurité de l’Autorité Palestinienne. Un réseau des routes conçu pour faciliter le déplacement des colons juifs limite l’accès entre les enclaves palestiniennes. Un réseau secondaire en construction pourrait permettre un déplacement limité aux Palestiniens via des tunnels, des ponts et des fossés.

Les diplomates disent que les changements de l’infrastructure pourraient formaliser la cantonisation de facto de la Cisjordanie. Environ 450.000 Israéliens habitent en Cisjordanie, dans Jérusalem-Est Occupé et les colonies se sont développées d’au moins 5.5% par an comparés aux 3% de développement pour les Palestiniens.

La carte est l’un des nombreux documents dont la publication coïncide avec l’anniversaire de la guerre de 1967 qui a eu lieu lundi. Amnesty, le groupe des droits de l’Homme, a publié un rapport qui accuse Israel de saisir la terre en Cisjordanie et a réclamé une action urgente pour examiner "les nombreux abus aux droits de l’homme commis sous l’occupation."

Le ministère israélien de la Justice a qualifié le rapport de "partial, immoral et criblé d’erreurs."

Source : The Financial Times 4 juin 2007
Traduction : MG pour ISM



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)