Les Amis d’Al-Rowwad

Le Centre de la paix commence l’année 2018 par une séance de soutien psychologique pour les enfants de Gaza

Malgré une situation dramatique dans la bande de Gaza , le Centre de la paix de poursuit ses actions et ses activités pour les jeunes et les enfants de Gaza.

En ce début de cette nouvelle année 2018, le Centre a décidé de poursuivre ses activités d’animation et de soutien psychologique pour les enfants de plusieurs régions dans la bande de Gaza pour leur faire oublier les horreurs de la situation actuelle dans leur prison à ciel ouvert et de différents bombardements israéliens.

Le lundi 15 janvier 2018, cinq jeunes du Centre : Asmaa Mishal, Inass Zayda, Haya Kfarna, Ola Ata, , et Rwan Shawa ont organisé une séance de soutien psychologique pour les dizaines d’enfants de la ville de Gaza

Cette activité entre dans le cadre de la quatrième partie de programme de soutien psychologique pour les enfants de la bande de Gaza, commencé en septembre 2014. Elle avait pour objectif de s’approcher des enfants pour leur faire oublier les horreurs de la dernière offensive militaire israélienne.

L’activité qui a duré deux heures s’est déroulée dans le jardi d’enfants « Arjwan » de la ville de Gaza .

Les 40 petits participants ont été très attentifs et très intéressés.

L’équipe formée au Centre en septembre 2014, et qui s’occupe de différents centres d’accueil de la bande de Gaza, leur a proposé plusieurs activités.

Avec du matériel scolaire, différents objets et jouets, elle a organisé des activités variées : dessin sur le visage , sur des cahiers et sur le mur, concours, jeux, activités sportives, chansons, musique, échanges, jeu de rôle, animations, expression dramatique et lecture de petites histoires et de bandes dessinées, ainsi que de nouvelles activités d’animation.

En plus de ces activités, les jeunes ont beaucoup écouté les enfants qui ont raconté le déroulement de leur premier semestre au jarrdin, et les influences des animations proposées par l’équipe du Centre la dernière fois, sur leur comportement.

Les enfants présents qui ont suivi avec beaucoup d’intérêts les différentes activités proposées par les jeunes du Centre, ont fortement apprécié cette initiative du Centre de la paix, ils ont oublié leur timidité et se sont bien intégrés dans le groupe.

La directrice de la structure visitée a remercié les jeunes intervenants pour leur talent, leur patience, leur volonté, et leur créativité, elle a constaté que les enfants avaient beaucoup changé dans leur comportement après cette séance d’animation.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Rashida Tlaib porte une robe traditionnelle palestinienne pour prêter serment au congrès américain

    La nouvelle députée du Michigan s’est fait un honneur de choisir une robe traditionnelle palestinienne pour prêter serment au Congrès américain, ce vendredi.
    Ce faisant, elle a déclenché une série de posts de femmes de tous âges arborant sur internet des vêtements palestiniens brodés de manière traditionnelle. (cf les photos sur https://mondoweiss.net/2019/01/palestinian-inspires-tweetyourthobe/?utm_source=Mondoweiss+List&utm_campaign=844ff0fa61-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_b86

  • Lettre de l’AURDIP à la Ministre de la Justice concernant le projet de résolution demande aux Etats membres de l’UE d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme

    Sous la pression du lobby européen inconditionnel de l’Etat d’Israël, un projet de résolution « pour la lutte contre l’antisémitisme et la protection des communautés juives en Europe » sera soumis à la décision finale du Conseil européen « Justice et affaires intérieures » ce jeudi 6 décembre 2018. Ce projet de résolution demande aux Etats membres d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme.
    L’AURDIP a interpelé Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, qui représentera la France au Conseil qui (...)

  • Les méfaits du lobby israélien mis à nu (Vidéos)

    Grâce à la revue Orient XXI, le public francophone peut désormais visionner l’intégralité de l’enquête d’al-Jazeera sur les pratiques de corruption, d’espionnage et de désinformation du lobby israélien aux Etats-Unis. Il s’agit de 4 épisodes d’une durée de 50 minutes chacun.
    On rappelle que suite à des pressions ouvertement exercées par ce même lobby, l’émir du Qatar, propriétaire de la chaîne, avait retiré le documentaire de sa programmation. Une enquête similaire d’al-Jazeera, conduite en caméra cachée, sur (...)