Les Amis d’Al-Rowwad

GAZA STORIES PALESTINE Un WEBDOC sur GAZA

UN WEB DOC HEBDOMADAIRE SUR GAZA VUE PAR SES HABITANTS
DES PROFESSIONNELS POUR RÉALISER DES IMAGES À LA DEMANDE
reporters, fixeurs, équipes techniques trilingues
DES VIDÉOS À LA DISPOSITION DE TOUS LES MÉDIAS

La bande de Gaza est isolée du reste de la Palestine et du monde, sous blocus depuis plus de 13 ans. Elle subit des guerres à répétition et des attaques quotidiennes par terre, air et mer. Près de 2 millions d’habitants de cette étroite bande de terre entre l’Egypte et Israël, souffrent de mille maux, tandis que la communauté internationale garde les yeux ailleurs…
La plupart des images que nous en voyons, lorsqu’elles nous arrivent, sont marquées par l’explosion de sang et de destructions.
Mais depuis le 30 mars 2018, chaque vendredi voit des milliers de Palestiniens s’approcher de la barrière de séparation pour « les Marches du Retour », ces manifestations destinées à rappeler qu’ils ont été chassés de leurs terres. Ces marches ne s’arrêteront pas, disent-ils, tant qu’ils n’auront pas recouvré leurs droits.
Peu d’images racontent ces Marches autrement que sous l’angle spectaculaire. Comme sont rares les scènes de la vie au quotidien. Et nous voyons trop peu le point de vue de ceux qui habitent ce champ de ruines.
C’est pourquoi nous voulons défendre ce projet qui nous vient de l’intérieur, mené par des cinéastes, journalistes et habitants de Gaza. À l’initiative, notre ami le cinéaste Palestinien de Gaza, Iyad Alasttal, que nous avons eu le plaisir d’accompagner cet automne, lors de la tournée en France et en Europe de son dernier film documentaire « Razan, une trace de papillon » :

GAZA STORIES PALESTINE, est un projet multimédia palestinien en français et en anglais, qui veut montrer au reste du monde la résilience des Palestiniens de Gaza et comment ils arrivent à vivre au quotidien.
Nous sommes une équipe de cinéastes et journalistes Gazaouis qui réalisons :
- Des vidéos, reportages, documentaires et informations filmées sur la vie quotidienne et les questions politiques, économiques, sociales, associatives, artistiques et culturelles…
- Des paroles libres des habitant-e-s de Gaza à l’adresse de celles et ceux qui voudront bien les écouter
Nous complèterons dans un second temps ces réalisations par la publication, sur notre site en construction, d’articles, reportages et analyses de presse, de photos, ainsi que des traductions des meilleurs articles et analyses de la presse palestinienne et arabe.
Aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux, l’information passe très vite, mais aussi la désinformation ou les fake-news. Notre mission est de donner à voir des points de vues des Palestinien-ne-s de Gaza.
Grâce à vos soutiens, Gaza Stories pourrait commencer à fonctionner dès le premier anniversaire des Marches du Retour à Gaza, le 30 mars 2019.

PARTAGEZ SANS MODÉRATION CETTE LETTRE !

La diaspora palestinienne
Mariam Abu Moussa 58 ans, originaire de Ber Al-Sabe (ville occupée par Israël en 1984), son rêve c’est de retourner dans son village où elle a été expulsée avec sa famille.

iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/7DhtTfDfNns" frameborder="0" allow="accelerometer ; autoplay ; encrypted-media ; gyroscope ; picture-in-picture" allowfullscreen>

Che Gaza
Les palestiniens ont soif de liberté, alors nous menons le même combat.

Mohammed - Ne cesse jamais de rêver
Mohammed Abu Mustafa, 18 ans de la ville de Khan Younes, amputé le pied par une balle explussive tiré par l’armée israélienne en 2017.
Il est passionné de footbal. ensemle on peut decouvrire et vivre le morale et les envies de Mohammed.

la symphonie de la résilience
Mohammed Alzamer, artiste palestinien âgé de 38 ans. Il transforme les dégâts de bombes et traces de la machine de guerre israélienne par des éléments artistiques pour transmettre son message et celle du peuple palestinien à Gaza, un message de paix et d’amour pour le monde entier.

Basketteurs Handicapés
A Gaza, des basketteurs handicapés s’entraîne et se preparent pour participer aux concours internationaux. La volonté et la détermination sont le pont pour réaliser les rêves de ces personnes handicapées.

L’amour du ballon donne des jambes aux amputés de Gaza
80 joueurs amputés repartis en 5 équipes, jouent dans une compétition de footballe pour la première fois au niveau de toute la bande de Gaza. Le sport est une fenêtre pour que ces joueurs soit intégrés du nouveau à la société.

SI VOUS PENSEZ QUE CE PROJET DOIT EXISTER VOUS POUVEZ LE SOUTENIR EN PARTICIPANT À LA CAMPAGNE DE CROWDFOUNDING

À ce jour, vous avez été 130 personnes à soutenir le projet de web doc Gaza Stories Palestine, de nos amis palestiniens de Gaza : Nabila Kilani, Iyad Alasttal et Samer Qatta.
Merci de votre solidarité. 26% du budget nécessaire a été réuni à ce jour.
Pour aider nos ami à rassembler les fonds nécessaires pour le lancement de ce beau projet, nous vous demandons de diffuser cet appel à souscription à tous vos amis et contacts, afin d’atteindre l’objectif de 30 000 euros nécessaires pour sa concrétisation.
Et si vous n’avez pas encore contribué à ce projet, il est encore temps, cliquez sur le bouton ci-dessous pour voir le projet dans ses détails :

SOUTENIR GAZA STORIES



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Il ne m’a fallu que 16 minutes pour apprendre ce que cela signifie d’être une musulmane américaine en visite à Jérusalem

    Alors que ma sœur aînée tenait son passeport américain pour se protéger et se faisait menotter par une femme soldat israélienne, son assaillant a prononcé six mots qui lui disaient que le document bleu marine ne lui serait d’aucune utilité : « Je me fiche de tes papiers d’identité ». Les paroles du soldat en disent long sur ce que signifie être un Américain au patrimoine musulman ou arabe en visite à Jérusalem aujourd’hui. Il ne nous a fallu que 16 minutes pour bien comprendre la situation.
    ’Il ne m’a (...)

  • La campagne BDS n’est pas antisémite : arrêt de la Cour supérieure administrative de Basse-Saxe

    La campagne BDS n’est pas antisémite vient de juger la Cour supérieure administrative de Basse-Saxe. Le magistrat Ghislain Poissonnier analyse cette décision.
    "Le 11 février 2019, un habitant de la ville allemande d’Oldenburg - une ville de Basse-Saxe d’environ 160.000 habitants - dépose à la mairie une demande visant à l’autoriser à utiliser une salle municipale pour y organiser un évènement dans le cadre de la semaine contre l’apartheid israélien (Israeli Apartheid Week), qui a lieu chaque année dans (...)

  • A voir ; THE REPORTS ON SARAH AND SALEEM

    Sur fond de conflit politique, une jeune israélienne, Sarah, et un jeune palestinien Saleem, s’éprennent l’un de l’autre. Leur aventure déclenche un jeu dangereux de duperie entre ceux qui détiennent le pouvoir et ceux qui ne le détiennent pas.