Les Amis d’Al-Rowwad

Culture et résistance

Entretiens avec David Barsamian

Edward W. Said - Fayard

"Durant
des années, Edward W. Said a été le principal porte-parole
de la cause palestinienne aux Etats-Unis. [...] Il a payé cher
ses prises de position sur le problème palestinien. [...] Parallèlement
à son engagement politique, il a apporté une énorme
contribution au monde des lettres. [...] On ne sait trop comment, dans
son temps libre, cet homme de la Renaissance trouve en plus le moyen de
jouer du piano et d’écrire sur la musique et l’opéra."

Voilà le portrait que dresse d’Edward W. Said son interlocuteur
dans ce livre, David Barsamian. Au cours d’une série de six entretiens
radiophoniques, les deux hommes abordent la question du conflit israélo-palestinien.
Said en fournit une vision tout à tour ample et détaillé,
une vision qui ne se veut ni objective, ni subjective, simplement informée,
humaine et rationnelle. Excellente pour rectifier les idées reçues.

L’accents est mis sur la dimension ethnique, culturelle : pour Edward
W. Said, en effet, derrière l’affrontement politique et territorial
se cache un mépris des Juifs envers leurs frères sémites
les Arabes. Et l’auteur, grand spécialiste de l’impérialiste,
de souligner, tout au long de l’ouvrage, le déséquilibre
des forces en présence, immense, terrible, permanent.

Edward W. Said, disparu en septembre 2003, était professeur de
littérature anglaise et comparée à l’université
Columbia (New York). Il a notamment publié L’orientalisme (Seuil,
1997) et Culture et impérialisme (Fayard, 2000).

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)