Les Amis d’Al-Rowwad

Bienvenue en Palestine

Chroniques d’une saison à Ramallah

Anne Brunswic - Acte Sud

Ramallah,
le 17 janvier 2004. Voici quatre mois que j’habite au centre-ville, dans
un appartement confortable que je loue et partage à l’occasion
avec des étudiants ou des amis de passage.
Je suis venue ici sans être envoyée par personne, ni un journal,
ni une association, ni une administration publique. En toute liberté,
ce qui est plutôt exceptionnel ici où tous les étrangers
relèvent plus ou moins d’une mission de ce genre. Cette liberté
m’était essentielle pour faire un travail d’écrivain, un
travail où j’assumerais ma propre subjectivité dans cette
rencontre avec ces Autres qu’étaient à mes yeux les Palestiniens.
Selon les époques et les circonstances, on a pu me définir
comme une ex-communiste, une féministe hors cadre, une juive laïque
résolument diasporique, ou, professionnellement, comme professeur
de lettres, fonctionnaire de la culture, intermittente du journalisme...
Ce que je suis aujourd’hui ici, c’est un écrivain du réel
travaillant dans les marges du journalisme. J’emprunte cette expression
au monde du cinéma documentaire qui s’est bâti un domaine
de création entre le reportage et le cinéma de fiction qu’il
a nommé "cinéma du réel" ou "fiction
du réel"...

Née à Paris, Anne Brunswic partage ses activités
entre l’écriture, le journalisme, l’enseignement et l’action
culturelle dans le domaine du cinéma et de la télévision.
Depuis 2000, elle s’est affirmée en littérature avec deux
enquêtes autobiographiques,
A contre-oubli et Qu’est-ce
que tu fais là ? (éditions de la Fontaine-aux-Loups).

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)