Les Amis d’Al-Rowwad

Bienvenue en Palestine

Chroniques d’une saison à Ramallah

Anne Brunswic - Acte Sud

Ramallah,
le 17 janvier 2004. Voici quatre mois que j’habite au centre-ville, dans
un appartement confortable que je loue et partage à l’occasion
avec des étudiants ou des amis de passage.
Je suis venue ici sans être envoyée par personne, ni un journal,
ni une association, ni une administration publique. En toute liberté,
ce qui est plutôt exceptionnel ici où tous les étrangers
relèvent plus ou moins d’une mission de ce genre. Cette liberté
m’était essentielle pour faire un travail d’écrivain, un
travail où j’assumerais ma propre subjectivité dans cette
rencontre avec ces Autres qu’étaient à mes yeux les Palestiniens.
Selon les époques et les circonstances, on a pu me définir
comme une ex-communiste, une féministe hors cadre, une juive laïque
résolument diasporique, ou, professionnellement, comme professeur
de lettres, fonctionnaire de la culture, intermittente du journalisme...
Ce que je suis aujourd’hui ici, c’est un écrivain du réel
travaillant dans les marges du journalisme. J’emprunte cette expression
au monde du cinéma documentaire qui s’est bâti un domaine
de création entre le reportage et le cinéma de fiction qu’il
a nommé "cinéma du réel" ou "fiction
du réel"...

Née à Paris, Anne Brunswic partage ses activités
entre l’écriture, le journalisme, l’enseignement et l’action
culturelle dans le domaine du cinéma et de la télévision.
Depuis 2000, elle s’est affirmée en littérature avec deux
enquêtes autobiographiques,
A contre-oubli et Qu’est-ce
que tu fais là ? (éditions de la Fontaine-aux-Loups).

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)

  • Lettre de rania talala , traiteur palestinienne , à Cyril lignac suite au "voyage culinaire " du sieur en Israël ...

    Cher Cyril Lignac,
    Je t’écris car depuis deux jours, on ne cesse de m’interpeller par rapport à la vidéo que tu as faite lors de ton voyage à Tel Aviv.
    Je m’appelle Rania, française originaire de Palestine (de Jérusalem et de Jaffa) et je suis traiteur de cuisine palestinienne et créatrice du blog Les ptits plats palestiniens de Rania.
    Tu ne me connais sûrement pas, sinon, tu aurais sûrement évité de parler de gastronomie israélienne dans cette fameuse vidéo.
    Soit. J’apprécie ton travail et ton (...)

  • "Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

    La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse. L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit. Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le (...)