Les Amis d’Al-Rowwad

Bienvenue en Palestine

Chroniques d’une saison à Ramallah

Anne Brunswic - Acte Sud

Ramallah,
le 17 janvier 2004. Voici quatre mois que j’habite au centre-ville, dans
un appartement confortable que je loue et partage à l’occasion
avec des étudiants ou des amis de passage.
Je suis venue ici sans être envoyée par personne, ni un journal,
ni une association, ni une administration publique. En toute liberté,
ce qui est plutôt exceptionnel ici où tous les étrangers
relèvent plus ou moins d’une mission de ce genre. Cette liberté
m’était essentielle pour faire un travail d’écrivain, un
travail où j’assumerais ma propre subjectivité dans cette
rencontre avec ces Autres qu’étaient à mes yeux les Palestiniens.
Selon les époques et les circonstances, on a pu me définir
comme une ex-communiste, une féministe hors cadre, une juive laïque
résolument diasporique, ou, professionnellement, comme professeur
de lettres, fonctionnaire de la culture, intermittente du journalisme...
Ce que je suis aujourd’hui ici, c’est un écrivain du réel
travaillant dans les marges du journalisme. J’emprunte cette expression
au monde du cinéma documentaire qui s’est bâti un domaine
de création entre le reportage et le cinéma de fiction qu’il
a nommé "cinéma du réel" ou "fiction
du réel"...

Née à Paris, Anne Brunswic partage ses activités
entre l’écriture, le journalisme, l’enseignement et l’action
culturelle dans le domaine du cinéma et de la télévision.
Depuis 2000, elle s’est affirmée en littérature avec deux
enquêtes autobiographiques,
A contre-oubli et Qu’est-ce
que tu fais là ? (éditions de la Fontaine-aux-Loups).

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



PROCHAIN RDV

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)