Les Amis d’Al-Rowwad

Souvenir de Jérusalem

Sirine Husseini Shahid

Par petites touches, Sirine Husseini Shahid nous brosse le portrait
d’une famille palestinienne, la sienne, installée à
Jérusalem depuis plusieurs siècles et contrainte de prendre
la route de l’exil pour se réfugier à Beyrouth.

Née en 1920, l’auteure passe son enfance et le début
de son adolescence dans cette ville cosmopolite où différentes
communautés et religions de côtoient sans hostilité.
Mais les souvenirs nostalgiques de ces jours heureux n’occultent
pas la montée des troubles et de la répression britannique.
La résistance palestinienne des années 1930 et 40 est
décrite de façon admirable, comme un mouvement d’hommes
cultivés et courageux, se battant pour empêcher l’occupation
étrangère de leur pays.

Cette succession d’images intimistes disposées sur une
trame chronologique qui sert de fil conducteur à la narration
permet de prendre toute la mesure du déchirement du peuple palestinien.
Mais Sirine Huseini Shahid ne se contente pas de raconter l’existence
de ces classes privilégiées et cultivées qui ont
subi l’exode. Elle dépeint également le sort des
Palestiniens restés à Jérusalem de ceux aussi qui,
issus de milieux modestes, ont été plus douloureusement
frappés que sa famille par la paupérisation et l’occupation
coloniale.
« Le livre de Sirine Husseini est un trésor historique
et humain... C’est un témoignage intime mais c’est
aussi aussi de la littérature : familière, humaine, sincère,
généreuse et éloquente ». (Edward Saïd)

Sirine Husseini Shahid vit toujours à Beyrouth. Elle a
eu 3 filles dont Leila Shahid, déléguée générale
de Palestine en France.

Editions Fayard

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)