Les Amis d’Al-Rowwad

Histoire d’un palestinien

Didier Destremau

Très jeune, Didier Destremau s’est passionné pour
le monde arabe. Déjà au lycée, il avait choisi
d’apprendre l’arabe en première langue.
Par sa vie professionnelle, notamment celle de diplomate, il a longtemps
été amené à parcourir et à vivre
au Maghreb et au Machrek. Il s’est particulièrement penché
sur le problème palestinien et a découvert l’immense
douleur de la tragédie de ce peuple.

La rencontre quotidienne avec Teisir, un palestinien d’une trentaine
d’années qui l’aidait à améliorer ses
connaissances linguistiques, lui a donné l’idée
d’écrire ce livre d’où émerge l’intensité
de la souffrance que provoque la situation pérenne de chaque
palestinien, où qu’il soit.

C’est donc cet homme, Teisir, qui lui a fourni la trame du personnage
central, Adel, le malheureux héros de ce récit dont la
vie est une véritable et consternante saga.
L’auteur a intégré dans la vie d’Adel,de multiples
autres témoignages dont il disposait.

A travers la vie et les sentiments de son personnage, l’auteur
a fait une synthèse des conditions d’existence du peuple
palestinien durant ces cinquante dernières années. C’est
cette immense saga qu’il ouvre ici à travers un roman qui
a valeur d’essai.

Editions MAISONEUVE & LAROSE

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)