Les Amis d’Al-Rowwad

Apartheid et Israël

Emmanuel Riondé, collaborateur de "Regards", hebdo proche du PC, annonce la parution d un essai "De Soweto à Ramallah", comme suit :

Elevé au sein d’une famille juive sud-africaine de gauche, Derek Cohen a cru quelque temps au mythe d’un Israël égalitaire sur une "terre sans peuple". Jusqu’à la compréhension nette que la-bas aussi existait un "problème racial". Oscillant entre essai, pamphet et récit, il n’économise pas ses coups : nature coloniale d’une puissance militaire portée par les Etats-Unis, qui entend bien s approprier toute la Palestine ; instrumentalisation du génocide de 1939-45 ; liens étroits qui unirent Israël et le régime d’apartheid durant toute la période où celui-ci était sous embargo. Dans sa préface, la précieuse Amira Hass pose, tout en nuances et précisions, les termes d’un véritable débat sémantique : peut-on, oui ou non, qualifier d’apartheid la situation en Palestine-Israël ?

En rappelant l’essentiel : un arsenal de lois et décrets y organise, et la renforce sans cesse, la séparation entre les populations arabes et juives. Soixante-quinze pages sans concession, qu’un non-juif pourrait difficilement écrire sans risquer un procès (Deren Cohen qualifie Elie Wiesel de "gourou de l’Holocauste"...).

Elles sont vite lues mais on les garde longtemps en tête...

Derek Cohen, Apartheid et Israël, éd. Actes Sud, 10€.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)