Les Amis d’Al-Rowwad

Deux films réalisés par Al Rowwad

En 2006, deux court-métrages ont été réalisés par les jeunes du centre culturel Al Rowwad. Contactez-nous si vous souhaitez obtenir le DVD.

L’ Examen

Durée : 15 minutes
Version originale en arabe avec sous-titres en français ou en anglais
Réalisation : réalisation collective des jeunes du centre culturel Al-Rowwad et d’une équipe de professionnels français
Produit par le Centre Culturel Al-Rowwad, Camp de Réfugiés de Aida, Bethlehem, 2005.

Résumé
Miriam vit dans le camp de réfugiés d’Aida, à Bethléem, et étudie à l’université d’Abu Dis. Aujourd’hui, elle doit passer un examen important. Elle est sur le point de quitter la maison lorsqu’elle entend tirer des coups de feu. Elle se précipite hors de la salle de bain et apprend qu’il y a un couvre-feu. Toutes les routes ont été fermées par l’armée israélienne. Son père veut qu’elle reste à la maison mais Miriam est bien déterminée à passer son examen et elle décide d’essayer de contourner les barrages routiers.
Réussira-t-elle malgré le couvre-feu imposé par l’armée ?

La Nakba

Durée : 5 minutes
Version originale en arabe avec sous-titres en français
Réalisation : réalisation collective des jeunes du centre culturel Al-Rowwad et d’une équipe de professionnels français
Produit par le Centre Culturel Al-Rowwad, Camp de Réfugiés de Aida, Bethlehem, 2005.

Résumé
Abu Taha est un Palestinien originaire du village de Beit Natif près de Hébron.
Il nous décrit la vie dans son village avant 1948, et le ‘désastre’ (la Nakba) lorsque les forces sionistes le chassèrent de sa maison ainsi que sa fuite sur les routes avec sa famille jusqu’à ce qu’il s’installe finalement près de Bethléem, à un endroit qui deviendra le Camp de réfugiés d’Aida.
Ce court-métrage est tantôt poétique, tantôt un compte rendu très dur des événements qui ont bouleversé la vie de cet homme qui mourut en 2006….sans avoir revu son village.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Un petit bout de Palestine en France !

    Marhaba !
    Ici, vous pourrez découvrir la cuisine palestinienne.
    Une façon pour moi de promouvoir la culture de mon pays d’origine et vous d’y goûter !

  • Il ne m’a fallu que 16 minutes pour apprendre ce que cela signifie d’être une musulmane américaine en visite à Jérusalem

    Alors que ma sœur aînée tenait son passeport américain pour se protéger et se faisait menotter par une femme soldat israélienne, son assaillant a prononcé six mots qui lui disaient que le document bleu marine ne lui serait d’aucune utilité : « Je me fiche de tes papiers d’identité ». Les paroles du soldat en disent long sur ce que signifie être un Américain au patrimoine musulman ou arabe en visite à Jérusalem aujourd’hui. Il ne nous a fallu que 16 minutes pour bien comprendre la situation.
    ’Il ne m’a (...)

  • La campagne BDS n’est pas antisémite : arrêt de la Cour supérieure administrative de Basse-Saxe

    La campagne BDS n’est pas antisémite vient de juger la Cour supérieure administrative de Basse-Saxe. Le magistrat Ghislain Poissonnier analyse cette décision.
    "Le 11 février 2019, un habitant de la ville allemande d’Oldenburg - une ville de Basse-Saxe d’environ 160.000 habitants - dépose à la mairie une demande visant à l’autoriser à utiliser une salle municipale pour y organiser un évènement dans le cadre de la semaine contre l’apartheid israélien (Israeli Apartheid Week), qui a lieu chaque année dans (...)