Les Amis d’Al-Rowwad

Dossier Ameer MAKHOUL

Ameer Makhoul est Palestinien. Il vit a Haifa avec sa famille et fait partie de ces Palestiniens qui sont restés sur leur terre malgré l’invasion israélienne.
Il est dirigeant d’Ittijah, collectif d’associations palestiniennes dont le siège est a Haifa. Il a été condamné pour "espionnage" à 9 ans de prison. Ce que lui reproche Israël c’est de ne pas renoncer à sa nationalité palestinienne et de se battre pour elle.

Lettre de prison : Ameer Makhoul dénonce la manipulation sioniste

Ameer Makhoul est citoyen israélien : il fait partie de cette minorité de Palestiniens qui sont restés dans les territoires attribués par l’ONU à Israël en 1948. Il habite Haïfa avec sa femme et ses deux filles.
Je ne lui connais aucune attache religieuse : il est parfaitement laïque. Il dirige ITTIJAH, organisation qui est un regroupement d’associations palestiniennes d’Israël.
Il s’est rendu récemment en Jordanie pour Ittijah et le gouvernement israélien estime que c’est un acte de collaboration avec (...)

Ameer MAKHOUL : droits de l ?homme

Après six mois de prison, le prisonnier politique Ameer Makhoul a signé un accord avec le procureur israélien le 27 octobre. Le marché comprend une liste d ?accusations réduite, excluant en particulier le contact avec un agent de l ?étranger et l ?espionnage pour le mouvement de résistance libanais Hezbollah (qui figurait dans la première accusation). La peine maximum possible est maintenant de sept à dix ans de prison (alors qu ?initialement Ameer encourait la peine capitale).

9 ans de prison pour Ameer Makhoul

Appel à tous ceux qui auront la rage au c ?ur à l’annonce de cette nouvelle.
Le tribunal de Haïfa vient de condamner, ce dimanche 30 juin, Ameer Makhoul à 9 ans de prison !

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)