Les Amis d’Al-Rowwad

« Parler de la Palestine d’une autre manière »

SOLIDARITÉ. L’accueil dans la bastide de jeunes artistes palestiniens laisse d’excellents souvenirs

« Parler de la Palestine d’une autre manière »

Lundi matin, une parenthèse enchantée s’est refermée sur la ville de Libourne qui a vécu, le temps d’un week-end, au rythme du partage et de la générosité. La troupe de jeunes Palestiniens accueillis depuis jeudi, dans le cadre de la tournée Al Rowwad, a repris la route en direction de Carcassonne, lieu de sa prochaine escale. C’est très émus et après avoir échangé mails et adresses que les enfants ont quitté les familles d’accueil avec lesquelles ils ont tissé des liens très forts en seulement quatre jours.
Le spectacle proposé le vendredi précédent par ces jeunes artistes professionnels a connu un véritable succès. En attirant plus de 300 spectateurs, il a largement dépassé toutes les espérances. À l’heure du bilan, de larges sourires s’affichent sur le visage des représentants des associations mobilisées autour de cet événement. Pour Omar N’Fati (Repères), Francine Beauplet (les Amis du Monde diplomatique) et Marie-Thérèse Cavignac (Palestine 33), l’expérience est plus que positive et c’est avec enthousiasme qu’ils envisagent la suite de leurs actions.
Agréablement surpris par le professionnalisme de la troupe, Omar N’Fati tient surtout à souligner « la réalisation impeccable » de ce spectacle et l’ambiance joviale dans laquelle il s’est déroulé. Francine Beauplet évoque la dimension pédagogique qu’a pris cette manifestation. « Les spectateurs ont pu approcher le quotidien de ces enfants de façon plus concrète, notamment à travers les stands d’artisanat (poterie, broderies et savons). C’est aussi cela la Palestine. »
Marie-Thérèse Cavignac, quant à elle, se réjouit de voir la culture au service d’une cause plus profonde. « Cette tournée est une expérience exceptionnelle. Elle a permis de parler des Palestiniens d’une autre manière. »


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)