Les Amis d’Al-Rowwad

La Bière Palestinienne TAYBEH est arrivée à Paris.

Pourquoi boire de la TAYBEH ?

Devant les difficultés rencontrées par le brasseur palestinien, l’association Médecin du Tiers Monde (M3M) s’est engagée à mettre sur pied la distribution de la Bière TAYBEH afin de contrer les manœuvres mises en place par Israël pour tuer dans l’œuf toute initiative économique palestinienne.

En partenariat avec M3M, Abna Philistine a décidé d’en assurer la distribution sur Paris sur précommande auprès de notre association ; pour plus de renseignements nous contacter à info@enfantsdepalestine.org.

La TAYBEH est brassée selon la recette originale sous licence par une brasserie située à Ichtegen (Belgique).

Boire une TAYBEH, un geste de solidarité !

Les bénéfices de la vente sont reversés au Health Work Committees (HWC) en Palestine occupée. C’est l’une des organisations de santé les plus importantes des territoires palestiniens occupés. Il milite pour des soins de santé de qualité accessible à tous.

HWC a un programme de santé au sein d’écoles palestiniennes et a mis sur pied un réseau de jeunes qui s’organisent et se mobilisent pour le droit à la santé via des activités éducatives et culturelles.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)

  • Ils montent le son à Gaza

    De l’extérieur, la bande de Gaza occupée apparaît comme un lieu de misère. Trois agressions militaires israéliennes acharnées depuis décembre 2008 ont causé une destruction indicible, faisant des milliers de morts, plus de 15 000 blessés, plus de 75 000 personnes sans-abri et un demi-million déplacées.
    Dans le même temps, un siège long d’une décennie a conduit les Palestiniens dans la bande côtière au bord de la catastrophe avec une infrastructure en lambeaux.
    Mais Gaza, c’est aussi le lieu d’un moral (...)