Les Amis d’Al-Rowwad

PALEXTILE

La collection PALEXTILE suit une triple orientation :
- Une ligne de vêtements « Made in Palestine », entièrement réalisés à Bethleem Des robes et des cravates exécutés en Keffieh. Des hauts, pantalons, jupes et vestes coupés, assemblés et et brodés à la main par les femmes du camp de réfugiés d’Aida.
- Des tee-shirts avec reproductions de graffitis du "Mur de la Honte".
- Une Robe et des tops en jersey agrémentés d’empiècements en keffieh, créations de Soi- Disant entreprise créée par de jeunes palestiniennes au Canada.

>> Ecoutez Palextile sur Radio Libertaire

PALEXTILE : LA PREMIERE COLLECTION

La Mode que nous proposons, offre une autre image de la Palestine : celle d’une population créative et plurielle... bien loin des clichés véhiculés par les grands médias.
- La coupe des vêtements est traditionnelle pour les vestes, modernisée pour les hauts et les pantalons
- L’utilisation de Keffieh en petites touches symbolise la résistance palestinienne-
- Les motifs de broderie : simplifiés mais très féminins reprennent les techniques traditionnelles : point de croix Tarteez ou point Tarhireh.
- Les 4 graffs du mur symbolisent la résistance et le désir de vivre ensemble. - Pour cette 1ère collection, clin d’oeil sur la Naqba, Bethleem avec les vestes Taqsireh, l’oiseau de paradis, la rose, les étoiles...et sur les jupes sont brodés les noms de villages détruits en 1948.

PALEXTILE : LES ACTEURS DU PROJET

Le collectif de brodeuses du camp d’Aida compte une quarantaine de femmes. Le centre Al-Rowwad emploie une salariée qui coordonne la production de broderies. Elle est également l’interlocutrice principale avec nos partenaires :
- le patronnier, pour la mise au point des modèles et les patronages
- le couturier pour la coupe et la confection En France une équipe de bénévoles se charge de présenter les nouveaux modèles et d’établir un réseau de vente : associative, par internet sur notre site et bientôt dans notre nouveau magasin de Paris XVIIIème.

PALEXTILE : LES COUPS DE COEUR

Au fil des saisons vous découvrirez les événements du monde de la mode palestinienne : entretien avec des créateurs de mode, présentation de leurs modèles. D’autres portes s’ouvrent : visite des collections de robes anciennes palestiniennes en Angleterre, relations avec des entreprises d’insertion en France, participation à un salon sur les arts manuels… A suivre sur notre site.

PALEXTILE:S’HABILLER UNE NOUVELLE FORME DE SOLIDARITE ?

Quand la mode épingle l’occupation israélienne et déchire le blocus économique imposé aux palestiniens !
Nous proposons un moyen modeste, agréable et concret d’accompagner les palestiniens dans leur résistance à l’occupation. Le prix des vêtements est calculé pour fournir un revenu suffisant aux artisans locaux, payer le transport et permettre une diffusion à un coût minime en France, en Europe... Rappelons que la vie quotidienne est chère en Palestine, du niveau de la France, et que nous souhaitons maintenir une éthique dans la production et la commercialisation.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)

  • "RSF, sans foi ni loi", par Jacques-Marie Bourget

    Le 21 octobre 2000, à Ramallah, tandis qu’une balle de M16 israélien volait avec ardeur vers mon poumon gauche, j’ai eu le temps de me dire : « Bon, je vais au tapis mais, merci le diable et Robert Ménard, Reporters Sans Frontières sera là pour me relever ». En cas de malheur, quand vous êtes journaliste, « correspondant de guerre » comme ils disent, vous êtes imprégné, instruit du total support que vous pouvez attendre de l’ONG sans frontières. Très mal en point mais même pas mort, j’ai pu constater (...)