Les Amis d’Al-Rowwad

Une troupe de danse venue de Palestine a le plaisir de vous présenter un spectacle créé spécialement pour sa tournée en France. du 13 au 24 septembre

LA TOURNEE
Venez les applaudir dans l’une des 5 villes où leur spectacle Danser pour exister ! sera présenté :

- à Paris 14ème : vendredi 15 septembre, à 20h, Salle des Fêtes, 12 rue Pierre Castagnou ; contact : paris@partage.asso.fr

- à Troyes : dimanche 17 septembre, à 19h, Lycée St-Joseph, 21 rue du Cloître St-Etienne ; contact : aube@partage.asso.fr

- à La Roche-sur-Yon : mercredi 20 septembre, à 20h30, Amphithéâtre Réaumur, 28 bd d’Angleterre ; contact : vendee@partage.asso.fr

- à Compiègne : jeudi 21 septembre, à 20h, Ziquodrome, rue Jacques Daguerre ; contact : info@partage.org

- à Paris 2ème : vendredi 22 septembre, à 19h30, Salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan ; contact : paris@partage.asso.fr

- à Lyon 3ème : samedi 23 septembre, à 20h30, Salle Edouard Herriot Palais de la Mutualité, 1 pl. Antonin Jutard ; contact : partage.lyon.rhone@gmail.com

Soutenez aussi notre projet grâce à notre page de financement participatif : https://soutenir.partage.org/danse-paix-palestine

LE SPECTACLE DE DANSE
Il raconte la vie des réfugiés palestiniens, de l’époque des tentes en 1948
jusqu’à aujourd’hui : leur attachement à la terre, l’espoir du retour, la volonté
de résister et de vivre dans la paix. Autour d’une conversation entre un petit
enfant et son grand-père, la chorégraphie représente divers aspects de la vie
palestinienne, comme le mariage, le travail de la terre, l’élevage, le rôle des
chevaux et des outils de travail dans la vie des paysans.

LA TROUPE
Composée de 10 filles et 10 garçons, âgés de 15 à 18 ans, la troupe de danse d’IBDAA s’est déjà produite dans plus
de 10 pays, partageant les aspirations et espoirs des réfugiés palestiniens. Ces adolescents sont pris en charge par le
centre culturel IBDAA, partenaire de Partage depuis 2004. IBDAA a été créé par et pour les habitants du camp de
réfugiés de Dheisheh, près de Bethléem en Palestine. Son objectif est de permettre aux enfants d’accéder à la culture
pour développer leurs compétences, leur créativité et leur confiance en eux.

Les billets sont en vente en ligne sur https://www.billetweb.fr/ ou sur place le jour du spectacle.

Association de solidarité internationale indépendante de toute appartenance politique ou religieuse, reconnue d’utilité publique, PARTAGE aide, depuis plus de 40 ans, les enfants du monde les plus démunis à grandir dans le respect de leurs droits
fondamentaux.
Grâce à la confiance de près de 24 000 parrains et donateurs, PARTAGE intervient auprès de 870 000 bénéficiaires dans 20 pays à travers le monde via 30 associations partenaires. Notre association a choisi de travailler en partenariat avec des acteurs
locaux, experts de l’aide à l’enfance. PARTAGE soutient des actions qui permettent de lever les freins au développement global de l’enfant, afin qu’il soit éduqué, soigné, protégé et accompagne le développement de sa communauté.

Partage - 40 rue Vivenel BP 70311 60203 Compiègne Cedex – Tél : +33 (0)3 44 20 92 92
Plus d’informations : htpp ://www.partage.org
Sur Facebook : https://www.facebook.com/associationpartage/
Contact :
Sophie OKETOKOUN – Chargée de mission Evénements solidaires
+33 (0)3 44 20 92 92 / sophie.oketokoun@partage.org



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)