Les Amis d’Al-Rowwad

Men on Edge - Fisherman’s Diary

Image : Avner Faingulernt ; Montage : Lev Goltser ; Conception sonore : Alex Zaborsky ; Musique : Yansimilar

Pendant quatre ans, les cinéastes ont filmé des pêcheurs palestiniens qui, à la frontière entre Gaza et Israël, vivent en harmonie et travaillent avec des Israéliens sur une plage à demi désertée. Alors que leurs deux peuples s’entredéchirent continuellement, ces hommes ont trouvé une raison et une façon de vivre ensemble. Et si le monde extérieur et ses tensions les rattrapent parfois, la nécessité de la cohabitation ramène entre eux une dynamique où priment un respect mutuel et une réelle affection. Bien qu’au début tout semble paradisiaque, les rapports se complexifient au fur et à mesure que le film avance, et aucun aspect de cette singulière alliance n’est délaissé, qu’il soit politique, affectif ou même érotique… Un vrai message d’espoir, lucide et généreux.

Un très bon documentaire, qui montre "le prix à payer par les israéliens pour l’occupation des territoires, la perte de leurs valeurs et l’impasse de la politique actuelle", comme le résume le réalisateur.

{{Producteur :}} contenu
{{Durée : }} 90 mn
{{Langue(s) :}} Arabe, Hébreux
{{Sous titrage :}} Français


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)