Les Amis d’Al-Rowwad

Men on Edge - Fisherman’s Diary

Image : Avner Faingulernt ; Montage : Lev Goltser ; Conception sonore : Alex Zaborsky ; Musique : Yansimilar

Pendant quatre ans, les cinéastes ont filmé des pêcheurs palestiniens qui, à la frontière entre Gaza et Israël, vivent en harmonie et travaillent avec des Israéliens sur une plage à demi désertée. Alors que leurs deux peuples s’entredéchirent continuellement, ces hommes ont trouvé une raison et une façon de vivre ensemble. Et si le monde extérieur et ses tensions les rattrapent parfois, la nécessité de la cohabitation ramène entre eux une dynamique où priment un respect mutuel et une réelle affection. Bien qu’au début tout semble paradisiaque, les rapports se complexifient au fur et à mesure que le film avance, et aucun aspect de cette singulière alliance n’est délaissé, qu’il soit politique, affectif ou même érotique… Un vrai message d’espoir, lucide et généreux.

Un très bon documentaire, qui montre "le prix à payer par les israéliens pour l’occupation des territoires, la perte de leurs valeurs et l’impasse de la politique actuelle", comme le résume le réalisateur.

{{Producteur :}} contenu
{{Durée : }} 90 mn
{{Langue(s) :}} Arabe, Hébreux
{{Sous titrage :}} Français


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)

  • Ils montent le son à Gaza

    De l’extérieur, la bande de Gaza occupée apparaît comme un lieu de misère. Trois agressions militaires israéliennes acharnées depuis décembre 2008 ont causé une destruction indicible, faisant des milliers de morts, plus de 15 000 blessés, plus de 75 000 personnes sans-abri et un demi-million déplacées.
    Dans le même temps, un siège long d’une décennie a conduit les Palestiniens dans la bande côtière au bord de la catastrophe avec une infrastructure en lambeaux.
    Mais Gaza, c’est aussi le lieu d’un moral (...)