Les Amis d’Al-Rowwad

Girafada, un très bon film sur l’occupation de la Palestine

À Qalqilya, ville palestinienne de Cisjordanie encerclée de tous côtés par le mur d’annexion il y a un zoo. Et dans ce zoo, des girafes. En 2003, au début de la seconde intifada, Rani Massalha, qui vivait à l’époque en Europe, apprend par une dépêche le décès d’un des animaux.

« J’ignorais qu’il existait un zoo en Palestine, raconte-t-il au Figaro, et je me suis mis aussitôt en tête d’agir pour qu’il acquière une nouvelle girafe en pratiquant un échange d’animal avec un zoo israélien. Il me semblait que c’était une manière de rendre aux enfants palestiniens le seul espace où ils pouvaient encore prétendre à vivre les bonheurs de leur âge. »

Sa tentative n’a pas abouti, du moins sous cette forme. Car elle a conduit Rani Massalha vers le cinéma et son premier film, Girafada, reprend cette histoire pour en faire une aventure à la fois allègre et mélancolique, portée par un enfant de 10 ans, Ziad, victime comme tous les siens des exactions des colons et de l’armée d’occupation.

Un grand moment de cinéma. A voir sans tarder.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « on peut sortir un enfant de détention, mais comment sortir la détention des enfants ? » Projet Yes Theatre – Hébron

    Projet Yes Theatre – Hébron soutenu par les Amis d’Al Rowwad
    Taking detention out of children
    « on peut sortir un enfant de détention, mais comment sortir la détention des enfants ? »
    Un programme d’intervention de santé mentale par la pratique de l’art théâtral
    Objectifs du projet et stratégies
    Contribuer à l’amélioration de la santé mentale et du bien-être psychologique d’enfants palestiniens ayant été détenus dans les prisons israéliennes, les aider à poursuivre une vie équilibrée à travers la (...)

  • Le Centre de la paix commence l’année 2018 par une séance de soutien psychologique pour les enfants de Gaza

    Malgré une situation dramatique dans la bande de Gaza , le Centre de la paix de poursuit ses actions et ses activités pour les jeunes et les enfants de Gaza.
    En ce début de cette nouvelle année 2018, le Centre a décidé de poursuivre ses activités d’animation et de soutien psychologique pour les enfants de plusieurs régions dans la bande de Gaza pour leur faire oublier les horreurs de la situation actuelle dans leur prison à ciel ouvert et de différents bombardements israéliens.
    Le lundi 15 janvier (...)

  • Volontaires catholiques en Palestine, ils témoignent

    « La colonisation en Palestine est un cancer qui développe quotidiennement ses métastases » : telle est la conclusion extrêmement forte de Corinne et Laurent Mérer, deux volontaires catholiques qui ont passé trois mois dans les Territoires occupés. » Au printemps 2016, Corinne et Laurent Mérer passent trois mois dans les Territoires occupés à l’appel des églises chrétiennes de Palestine. Cet ancien amiral et son épouse ne sont pas particulièrement sensibilisés à la question israélo-palestinienne. Ils vont (...)