Les Amis d’Al-Rowwad

Fin de tournée bretonne

Dol de Bretagne (27 et 28 juillet)
Après une nuit à Poitiers où nous accueille un groupe de bénévoles, nous voici au Mont Dol, chez Mauricette et Michel. Ici, pas d’association pour organiser l’hébergement et les repas à 30, mais des militants, généreux et solidaires. Nous nous produisons à Dol de Bretagne, devant la Mairie, à l’initiative de l’association FARANDOL et de la municipalité, entre deux numéros de joueurs de cornemuse.... suisses.
Retour au Mont Dol, pour des agapes bretonnes : si les enfants sont un peu hésitants sur les moules (celles au cidre réservées aux adultes non musulmans sont excellentes !), il dévastent le plat de maquereaux grillés, pêchés la veille par Michel et ses amis. Le lendemain, journée plage et baignade entre Cancale et Saint Malo, puis visite du Mont Saint Michel juste avant l’orage. Même les plus blasés sont émerveillés de l’architecture de l’abbaye. Découverte des galettes et des crêpes pour le repas du soir.

 

Vannes (29 et 30 juillet)
Après la Bretagne Nord, direction le sud, à Vannes, Saint Nolf exactement, où nous attend l’AFPS de Vannes pour une dernière représentation le 29 juillet.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Ce ne sont pas des images de morts et de blessés

    Ce sont les images de citoyennes de Gaza qui tentent malgré le blocus israélien et égyptien..les luttes des factions pâlestiniennes..d agir pour l avenir de la Palestine
    C’est en français..

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)