Les Amis d’Al-Rowwad

CHECKPOINT

Azmi Bishara

Chekpoint
raconte un pays, la Palestine, désarticulé par les colonies
de peuplement et les routes de contournement et à présent
par le « mur de séparation ». Un étrange pays
qui ne ressemble à aucun autre, un archipel où le seul
point de repère incontestable est le barrage militaire, le Chekpoint,
qui précisément abolit l’espace et le temps. L’immobilité
et l’attente aiguisent la mémoire qui, à l’image
du lieu où elle est enracinée, vient restituer par bribes
des saynètes fragmentées.
Alternant épisodes de la vie quotidienne et portraits, souvenirs
de jeunesse et récits absurdes, dialogues et méditations,
Azmi Bishara dénonce avec un humour décapant le sort réservé
aux Palestiniens par les « Maîtres du Chekpoint ».
Mais il égratigne aussi son propre camp avec ses policiers opportunistes,
ses idéologues obtus et tous les autres profiteurs de la « 
l’industrie de la Cause ».

Le récit commence et se termine par une tendre évocation
de la fille du narrateur.

Né à Nazzareth, Azmi Bishara a obtenu un doctorat
en philosophie à l’université Humbolt de Berlin
avant d’enseigner à l’université de Bir Zeit
de Ramallah. Fondateur du Rassemblement national démocratique,
un parti laïque de gauche, il est depuis 1966 député
à la Knesset. Il a publié une dizaine d’ouvrages
écrits en arabe et en hébreu. Chekpoint est sa première
œuvre littéraire.


Editions ACTES SUD

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignages de Ziad Medoukh En direct de Gaza-vidéo- Ce vendredi 10 août 2018 Au lendemain de la destruction d’un centre culturel de Gaza

    En direct de Gaza
    Le vendredi 10 août 2018
    Devant le plus important centre culturel de la bande de Gaza
    Le centre culturel El-Misshal pour les jeunes et les enfants de Gaza, détruit totalement par l’aviation israélienne hier jeudi 9 août 2018.
    L’armée israélienne veut détruire la culture à Gaza
    L’armée la plus morale au monde veut priver les enfants de Gaza de leurs loisirs
    Message de Ziad Medoukh, citoyen palestinien de Gaza en direct de ce centre culturel bombardé et détruit totalement par (...)

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)