Les Amis d’Al-Rowwad

CHECKPOINT

Azmi Bishara

JPEG - 19.7 ko

Chekpoint
raconte un pays, la Palestine, désarticulé par les colonies
de peuplement et les routes de contournement et à présent
par le « mur de séparation ». Un étrange pays
qui ne ressemble à aucun autre, un archipel où le seul
point de repère incontestable est le barrage militaire, le Chekpoint,
qui précisément abolit l’espace et le temps. L’immobilité
et l’attente aiguisent la mémoire qui, à l’image
du lieu où elle est enracinée, vient restituer par bribes
des saynètes fragmentées.
Alternant épisodes de la vie quotidienne et portraits, souvenirs
de jeunesse et récits absurdes, dialogues et méditations,
Azmi Bishara dénonce avec un humour décapant le sort réservé
aux Palestiniens par les « Maîtres du Chekpoint ».
Mais il égratigne aussi son propre camp avec ses policiers opportunistes,
ses idéologues obtus et tous les autres profiteurs de la « 
l’industrie de la Cause ».

Le récit commence et se termine par une tendre évocation
de la fille du narrateur.

Né à Nazzareth, Azmi Bishara a obtenu un doctorat
en philosophie à l’université Humbolt de Berlin
avant d’enseigner à l’université de Bir Zeit
de Ramallah. Fondateur du Rassemblement national démocratique,
un parti laïque de gauche, il est depuis 1966 député
à la Knesset. Il a publié une dizaine d’ouvrages
écrits en arabe et en hébreu. Chekpoint est sa première
œuvre littéraire.


Editions ACTES SUD

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Enorme succès du Théâtre de la Liberté de Jénine à New York !

    Le Freedom Theater, qu’Israël a tout fait pour empêcher de sortir de Jénine et de se rendre aux Etats-Unis, vient de remporter un énorme succès à New York, avec une salle comble pour ses 10 représentations de sa pièce "Le Siège" !
    La pièce, qui représente une brillante commémoration de la résistance à l’occupation, à l’intérieur de l’église de la Nativité à Bethléem en 2002, avait été censurée pendant plus d’un an aux USA.
    Mais les organisateurs américains de la tournée ont finalement réussi à vaincre les (...)

  • Une population attaquée de toutes parts mais qui ne fléchit pas !

    J’étais en Cisjordanie occupée en octobre 2015, il y a deux ans. L’atmosphère était à l’effervescence du déclenchement de ce que les Occidentaux ont appelé « l’Intifada des Couteaux », et que les Palestiniens nommaient « Intifada Al-Aqsa ».
    Les funérailles des martyrs drainaient des milliers de Palestiniens que la perte de ces jeunes gens déchirait mais qui soutenaient leurs actions sans réserve. Les Palestiniens avaient le sentiment qu’ils vivaient une nouvelle forme de résistance, peut-être plus (...)

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)