Les Amis d’Al-Rowwad

Les sandales Peace steps

Qui sommes-nous ?

Peace steps hand crafts est une coopérative palestinienne à but non lucratif créée en 2009 don’t l’objectif est de promouvoir le commerce équitable et la pérennité économique des services psychosociaux et éducatifs en faveur des enfants des camps de réfugiés palestiniens.

La coopérative confectionne à la main des sandales en cuir conçues avec des matériaux locaux et utilisant une main d’oeuvre locale. Elle fait ainsi l’éloge des produits traditionnels et du savoir faire historique de la Palestine concernant l’artisanat du cuir.

Les bénéfices produits par la coopérative seront reversés aux services sociaux pour enfants dans le but de les soutenir et d’assurer leur pérennité et leur indépendance financière.

La coopérative est installée dans le camp de réfugié de Kalandia (territoires palestiniens occupés), qui se situe à 12 km au nord de Jérusalem et à 5 km au sud de Ramallah.

Administration et personnel de la coopérative

La coopérative est gérée par un conseil composé de 5 membres : 2 directeurs des services sociaux pour enfants (l’association AI Quds du camp de Shu’fat et le centre pour enfants du camp de Kalandia), 2 coordinateurs éducatifs responsables des services mentionnés et d’un représentant de l’ONG Venta di
terra (notre partenaire italien).

Le personnel est composé d’un directeur, d’un administrateur financier et de 5 ouvriers, vivant tous dans les camps de réfugiés.

Les objectifs

- Développement de la micro-entreprise palestinienne ;
- Pérenniser les services sociaux et éducatifs dans les camps de réfugiés de Shu’fat et de Kalandia ;
- Introduction des nouvelles technologies dans la fabrication du cuir et favoriser des méthodes de travail plus efficaces, plus sûres et plus productives ;
- Proposer de nouvelles opportunités d’emploi aux jeunes réfugiés palestiniens ;
- Améliorer les techniques artisanales traditionnelles de la Palestine et commercialiser les produits dans les circuits de commerce nationaux et internationaux.

Services psychosociaux et éducatifs pour enfants

L’objectif des services sociaux, soutenus financièrement par la coopérative Peace steps hand crafts t, est de promouvoir des activités parascolaires ainsi qu’un soutien social et psychologique des enfants et de leur famille dans les camps de réfugiés de Shu’fat (Jérusalem) et de Kalandia (Ramallah).

Les services sont dirigés par des équipes d’éducateurs, de psychologues et de travailleurs sociaux. Ils développent des programmes pour soutenir l’épanouissement des enfants réfugiés vivants dans des conditions sociales et environnementales difficiles. Ils luttent pour développer une culture de la paix et des alternatives concrètes à la violence et le manque de perspective engendré par le conflit militaire.

Financement

La coopérative est née d’un projet de collaboration internationale en partenariat avec IIONG italienne vento di terra. Elle est financée par le programme PMSP du Consulat italien à Jérusalem-Est, la fondation Cariplo, un
réseau de municipalités italiem1es et d’associations locales situées dans la Région de Lombardie.

>> ACHETER LES SANDALES PEACE STEPS DANS NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE

Documents à télécharger

  T


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « Israël » aboie : les prisonniers palestiniens sont debout

    Les prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim collective, à partir du 17 avril, la journée nationale du prisonnier palestinien. 1500 prisonniers détenus dans la plupart des prisons sionistes, sur le total de 7500, ont rejoint la grève, annoncée par Marwan Barghouty, dirigeant au Fateh. Les grévistes appartiennent à la plupart des mouvements de résistance. Ils réclament la cessation des pratiques immorales et inhumaines à leur encontre, et d’être considérés comme des êtres humains. Ils (...)

  • Barcelone : un pas de plus vers une « Zone libre d’apartheid » !

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE BARCELONE a voté aujourd’hui en session plénière une déclaration officielle qui favorise l’inclusion dans les contrats signés notamment avec des entreprises liées à l’occupation israélienne en Palestine, de clauses assurant le respect des droits des êtres humains. « La reconnaissance par la municipalité de Barcelone du droit à défendre les droits des Palestiniens par des actions non violentes de BDS n’est pas simplement le triomphe de la liberté d’expression et des droits (...)

  • Grève de la faim « Liberté et Dignité » : dès le premier jour, le régime sioniste impose une série de mesures punitives aux grévistes palestiniens

    Alors que plus de 1.600 prisonniers politiques palestiniens ont lancé, lundi 17 avril, une grève de la faim illimitée pour protester contre leurs conditions d’incarcération indignes, le service pénitentiaire du régime sioniste n’a pas tardé une série de mesures punitives contre les prisonniers, en particulier ceux qui mènent la grève. Dans un communiqué publié lundi soir 17 avril, la Commission palestinienne des affaires des prisonniers indiquait que dès le premier jour de grève, des responsables du (...)