Les Amis d’Al-Rowwad

La volonté remarquable d’une population sous blocus

Une population civile sous blocus depuis sept ans ! Inimaginable !
Une population qui supporte une souffrance qui dure, qui dure ! Terrible !
Une population vivant dans une prison à ciel ouvert ! Impensable !
Des habitants n’ayant jamais quitté leur ville ! Incroyable !
Des gens toujours et complètement coupés du monde ! Inconcevable !
Une population ayant droit à seulement quatre heures d’électricité par jour ! Intolérable !
Des gens vivants pendant des années à côté des ruines de leurs maisons détruites ! Absurde !
Impossible aussi de croire que des jeunes, affrontés à d’énormes difficultés, ne pensent pas à quitter leur pays !
Une population qui considère l’éducation comme une priorité ! Admirable !
Cette population civile qui s’adapte, dans un contexte de guerre, d’isolement et de blocus. ! Magnifique !
Cette population qui, malgré toutes les difficultés rencontrées, vit
Cette population, qui, en dépit de toutes les souffrances, résiste
Cette population qui se montre en plus en plus attachée à sa terre
Cette population qui continue de garder espoir
Cette population qui n’a pas de haine
Cette population résiste, existe et persiste.
Cette population, c’est la population de Gaza, la population palestinienne, une population déterminée, une population courageuse, une population exemplaire.
Ziad Medoukh



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)