Les Amis d’Al-Rowwad

L’oeil de Mourad

Passer de la maçonnerie qu’il a pratiquée avec son père à Beit Jala à un travail de cinéaste n’est pas commun. C’est pourtant le parcours singulier de ce jeune garçon dynamique de 22 ans qui couvre la tournée avec sa caméra.

Il habite avec sa famille à Doha et suit depuis 2 années des études de cameraman pour, un jour peut-être, travailler pour Aljazira, me dit-il en souriant. Il a réalisé lui même le montage de ses 4 premiers courts-métrages : l’un sur la Nakbah, son grand père lui ayant fait promettre avant de mourir de ne pas oublier leur village d’origine de Beit Natif, situé près de el Khalil (Hébron) ; un autre sur les checks-points, un autre sur le folklore et les traditions et un dernier sur les prisonniers, son oncle ayant été condamné à perpétuité suite à un attentat contre un général israélien. Seule sa mère peut lui rendre visite et il hésite sur le nom des prisons où celui-ci est enfermé.

Il me confie s’intéresser à beaucoup de choses, entre autre au football. Il apprécie bien sûr son séjour mais regrette de ne pas pouvoir assister au mariage de sa soeur dans 2 semaines.

Il conclue en me disant ne pas comprendre les conflits entre les 3 religions, qu’il soit entendu !!

Que son oeil continue à nous accompagner et à fixer pour l’avenir les images heureuses de notre tournée.

Par Elias,
Membre de l’UJFP



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Ce ne sont pas des images de morts et de blessés

    Ce sont les images de citoyennes de Gaza qui tentent malgré le blocus israélien et égyptien..les luttes des factions pâlestiniennes..d agir pour l avenir de la Palestine
    C’est en français..

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)