Les Amis d’Al-Rowwad

La Palestine Racontée en bande dessinée

Autour du livre (en BD) : « L’intruse »

De Roannie et Oko - dessinateur des B.D

Le tome I : « La Découverte ». C’est la description du choc que représente le premier séjour : l’exotisme du Moyen Orient et l’enthousiasme d’être à Jérusalem, vite balayés par la prise de conscience de l’occupation et de la violence omniprésentes, de l’humiliation et de l’écrasement de tout un peuple.

Le tome II, « Les Palestiniens », pénètre plus profondément dans les différents drames vécus par cette population : l’occupation militaire en tout lieu et à tout instant, la colonisation qui vole les terres, l’enfermement par les barrages de l’armée, les routes de contournements et maintenant le Mur… L’Histoire du dernier siècle y est évoquée, permettant de mieux comprendre l’engrenage infernal régional et international dans lequel se trouve pris le peuple palestinien.

Le tome III s’appellera « Les Israéliens ». Dans un conflit, il y a 2 côtés et ne pas regarder en face ne facilite pas la progression vers la paix. Alors, il va s’agir d’évoquer les colons, les soldats, les fonctionnaires zélés…. Mais aussi les Pacifistes acharnés qui luttent pour, qu’enfin, cette terre reconnaisse tous les siens. Et, bien sûr, leur société dans toute sa complexité et l’Israélien moyen qui préfère ne pas complètement voir celui d’en face, qui voudrait bien la paix mais ne comprend pas ce que le mot « concessions » veut dire et qui continue à se penser victime sans s’apercevoir qu’Israël est devenu bourreau.

Le titre de l’ouvrage est déjà toute une histoire ! « C’est ce que vous ressentez lorsque vous arrivez aux frontières d’Israël, seul moyen d’atteindre la Palestine , et que vous n’êtes pas sûr de ne pas être renvoyé aussitôt vers votre douar d’origine », nous dit Roannie.

L’auteure (Roannie) est membre de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) ; elle a passé neuf mois en Palestine/Israël et apporte, dans ces trois tomes, des informations précieuses que les médias officiels « omettent », trop souvent, de transmettre à l’opinion française. L’idée d’utiliser la BD commentée pour traiter un problème politique est un moyen d’information, à la fois novateur et populaire, qui permet de toucher un public plus large, y compris les jeunes. « Notre souhait est que ces 3 petits volumes parviennent jusqu’aux moins convaincus et participent ainsi à cette lutte pour la Paix au Proche Orient », écrit l’auteure.

Pour tout renseignement, téléphoner au : 0611364886



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Rashida Tlaib porte une robe traditionnelle palestinienne pour prêter serment au congrès américain

    La nouvelle députée du Michigan s’est fait un honneur de choisir une robe traditionnelle palestinienne pour prêter serment au Congrès américain, ce vendredi.
    Ce faisant, elle a déclenché une série de posts de femmes de tous âges arborant sur internet des vêtements palestiniens brodés de manière traditionnelle. (cf les photos sur https://mondoweiss.net/2019/01/palestinian-inspires-tweetyourthobe/?utm_source=Mondoweiss+List&utm_campaign=844ff0fa61-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_b86

  • Lettre de l’AURDIP à la Ministre de la Justice concernant le projet de résolution demande aux Etats membres de l’UE d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme

    Sous la pression du lobby européen inconditionnel de l’Etat d’Israël, un projet de résolution « pour la lutte contre l’antisémitisme et la protection des communautés juives en Europe » sera soumis à la décision finale du Conseil européen « Justice et affaires intérieures » ce jeudi 6 décembre 2018. Ce projet de résolution demande aux Etats membres d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme.
    L’AURDIP a interpelé Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, qui représentera la France au Conseil qui (...)

  • Les méfaits du lobby israélien mis à nu (Vidéos)

    Grâce à la revue Orient XXI, le public francophone peut désormais visionner l’intégralité de l’enquête d’al-Jazeera sur les pratiques de corruption, d’espionnage et de désinformation du lobby israélien aux Etats-Unis. Il s’agit de 4 épisodes d’une durée de 50 minutes chacun.
    On rappelle que suite à des pressions ouvertement exercées par ce même lobby, l’émir du Qatar, propriétaire de la chaîne, avait retiré le documentaire de sa programmation. Une enquête similaire d’al-Jazeera, conduite en caméra cachée, sur (...)