Les Amis d’Al-Rowwad

La Palestine Racontée en bande dessinée

Autour du livre (en BD) : « L’intruse »

De Roannie et Oko - dessinateur des B.D

Le tome I : « La Découverte ». C’est la description du choc que représente le premier séjour : l’exotisme du Moyen Orient et l’enthousiasme d’être à Jérusalem, vite balayés par la prise de conscience de l’occupation et de la violence omniprésentes, de l’humiliation et de l’écrasement de tout un peuple.

Le tome II, « Les Palestiniens », pénètre plus profondément dans les différents drames vécus par cette population : l’occupation militaire en tout lieu et à tout instant, la colonisation qui vole les terres, l’enfermement par les barrages de l’armée, les routes de contournements et maintenant le Mur… L’Histoire du dernier siècle y est évoquée, permettant de mieux comprendre l’engrenage infernal régional et international dans lequel se trouve pris le peuple palestinien.

Le tome III s’appellera « Les Israéliens ». Dans un conflit, il y a 2 côtés et ne pas regarder en face ne facilite pas la progression vers la paix. Alors, il va s’agir d’évoquer les colons, les soldats, les fonctionnaires zélés…. Mais aussi les Pacifistes acharnés qui luttent pour, qu’enfin, cette terre reconnaisse tous les siens. Et, bien sûr, leur société dans toute sa complexité et l’Israélien moyen qui préfère ne pas complètement voir celui d’en face, qui voudrait bien la paix mais ne comprend pas ce que le mot « concessions » veut dire et qui continue à se penser victime sans s’apercevoir qu’Israël est devenu bourreau.

Le titre de l’ouvrage est déjà toute une histoire ! « C’est ce que vous ressentez lorsque vous arrivez aux frontières d’Israël, seul moyen d’atteindre la Palestine , et que vous n’êtes pas sûr de ne pas être renvoyé aussitôt vers votre douar d’origine », nous dit Roannie.

L’auteure (Roannie) est membre de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) ; elle a passé neuf mois en Palestine/Israël et apporte, dans ces trois tomes, des informations précieuses que les médias officiels « omettent », trop souvent, de transmettre à l’opinion française. L’idée d’utiliser la BD commentée pour traiter un problème politique est un moyen d’information, à la fois novateur et populaire, qui permet de toucher un public plus large, y compris les jeunes. « Notre souhait est que ces 3 petits volumes parviennent jusqu’aux moins convaincus et participent ainsi à cette lutte pour la Paix au Proche Orient », écrit l’auteure.

Pour tout renseignement, téléphoner au : 0611364886



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Lettre de rania talala , traiteur palestinienne , à Cyril lignac suite au "voyage culinaire " du sieur en Israël ...

    Cher Cyril Lignac,
    Je t’écris car depuis deux jours, on ne cesse de m’interpeller par rapport à la vidéo que tu as faite lors de ton voyage à Tel Aviv.
    Je m’appelle Rania, française originaire de Palestine (de Jérusalem et de Jaffa) et je suis traiteur de cuisine palestinienne et créatrice du blog Les ptits plats palestiniens de Rania.
    Tu ne me connais sûrement pas, sinon, tu aurais sûrement évité de parler de gastronomie israélienne dans cette fameuse vidéo.
    Soit. J’apprécie ton travail et ton (...)

  • "Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

    La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse. L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit. Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le (...)

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)