Les Amis d’Al-Rowwad

Le livre Handala

Ce sont cent quarante dessins, choisis parmi les dix mille où Naji Al-Ali, artiste culte dans le monde arabe, a immortalisé le petit personnage de Handala (« coloquinte » et « amertume » en arabe), aussi célèbre que son créateur, qui sont ici pour la première fois publiés en France (1), grâce à nombre d’esprits déterminés, parmi lesquels Jean-Claude Ponsin, fondateur des Amis d’Al-Rowwad, décédé le 30 juillet 2011, dont ce livre est ainsi en quelque sorte le testament, tout d’éthique et de tenace solidarité avec la Palestine.

De 1967 à 1987, année de l’assassinat d’Al-Ali, textes et dessins racontent une « autre histoire de la Palestine » : frontières et exil, une histoire de résistance, de trahisons, de défaites, personnelle et sensible. Elle est mise en perspective par diverses contributions qui viennent éclairer aussi bien ce qui se joue sur le terrain que dans les divers organismes internationaux et lors des « plans de paix ». Le dessinateur, qui revendiquait « le pessimisme de l’esprit et l’optimisme de la volonté », aurait certainement fait le pari que le « printemps arabe » traversera et transformera aussi la Palestine.

>> COMMANDER CE LIVRE CHEZ L’EDITEUR SCRIBEST

Informations pratiques

- ISBN 978-2-9534496-3-1 PVP 15,00 euros
- Livre relié avec couverture quadri cartonnée
- 140 dessins de Naji AL-ALI inédits & annotés
- Format 21,5 x 21,5 cm 176 pages
- Préface de Jean PLANTU / Postface de Alain GRESH
- Dépôt légal 1re édit. : juin 2011

Quand le Mossad assassinait à Londres un grand caricaturiste palestinien

Souvenons nous ! Le dessinateur et caricaturiste palestinien Naji al-Ali, célèbre au Proche-Orient, a été assassiné à Londres, le 22 juillet 1987, près du quotidien koweiti Al-Qabas où il travaillait. Il était irrévérencieux à l’égard des potentats arabes, appelait le sionisme par son nom et dénonçait la corruption de certains dirigeants palestiniens. Un tueur-professionnel lui a logé une balle dans la tête et a continué son chemin calmement, sans être inquiété.
La presse occidentale ne s’est pas émue de (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)

  • Cuisine, art et littérature : comment Israël vole la culture arabe

    En tant que pays colonialiste, Israël s’est activement efforcé d’effacer l’existence des peuples autochtones sur les terres qu’il occupe, de manière à mieux s’approprier ces aspects de leur culture qui le font paraître « local » plutôt qu’implanté.
    La cuisine étant historiquement une production culturelle locale, Israël ne s’enorgueillit pas de bagels, de saumon fumé ou de carpe farcie – tous d’origine européenne – mais plutôt de fallafels, de houmous, d’huile d’olive et de la salade de tomates et de (...)