Les Amis d’Al-Rowwad

"Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse.
L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit.
Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le visiteur face à la présence des colonies sionistes.
A l’extérieur, dans le jardin, un escalier vert semble atteindre le ciel mais prend racine dans une cage, en référence à la situation politique vécue par les Palestiniens sous l’occupation israélienne.
Pour la conservatrice du musée, Rim Fadda, l’exposition a d’ailleurs pour objectif de déclencher une discussion autour de la "résistance culturelle aux politiques d’Israël, qui occupe Jérusalem-Est depuis 1967".
Mme Fadda affirme avoir été empêchée de se rendre dans cette ville au cours des dernières années faute de permis.
"Le but de cette exposition était de nous permettre de penser de façon créative à la manière de résister à l’hégémonie de l’occupation israélienne (...), mais aussi de montrer Jérusalem occupée aux Palestiniens qui ne peuvent pas s’y rendre", a-t-elle indiqué.
L’exposition est gratuite et sera ouverte au public jusqu’à décembre.
Les organisateurs souhaitent faire profiter du musée à un maximum de jeunes Palestiniens vu que même ceux qui habitent à Gaza ou qui sont réfugiés dans des pays voisins ne pourront pas s’y rendre.
Rim Fadda espère que cette exposition pourra voyager dans des pays où trouver une importante communauté palestinienne.



PROCHAIN RDV

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)