Les Amis d’Al-Rowwad

Groupe de Voiron

Histoire d’une rencontre…

En Mars 2001, un groupe d’enfants et de jeunes de Voiron, membres de la JOC, prenaient contact avec les enfants du centre culturel du camp de réfugiés d’Aïda, à Bethléem. Des échanges très riches s’ensuivaient.

Le 6 Décembre 2001, est crée le Collectif Isérois pour la Palestine.réunissant un groupement d’associations voironnaises.

Le 25 Novembre 2002, c’est donc tout naturellement que Abdel Fattah Abu Srour, directeur du centre culturel Al Rowwad, faisait étape pour la première fois à Voiron pour parler de son projet de tournée théâtrale de sa troupe d’enfants en France, en 2003. Au cours de cette soirée de nombreux Voironnais découvraient à cette occasion la situation critique vécue par les Palestiniens, et particulièrement les réfugiés des camps, depuis le début de la seconde intifada…Mais ils découvraient par la même occasion le travail remarquable effectué par ce centre "pour le développement de la culture" et "contre la guerre".

Le 29 Novembre 2002, était créée au niveau national une association loi 1901, la "Société des Amis du Théâtre d’Al Rowwad", à laquelle adhéraient un certain nombre de Voironnais.

En 2008, une association (loi 1901) à été crée « Les Amis du Théâtre Al Rowwad » VOIRON.


QUI SOMMES NOUS : A VOIRON (30 kms de Grenoble ) petite ville de 20.000 habitants notre association est composée de membres de réseaux associatifs, ainsi que de nombreux sympathisants, comme le raconte l’histoire, étant implanté depuis 2001, les « Amis d’Al Rowwad » sont bien connus sur Voiron et le Voironnais .

NOTRE BUT, premier est de soutenir la résistance Palestinienne par des actions culturelles, en France et en Palestine , et de promouvoir la culture Palestinienne à travers le travail du Centre Culturel d’ Aïda , afin de permettre aux jeunes du Camp de vivre pleinement leur jeunesse.

AGIR. Pour nous 2 actions sont primordiales, la visibilité et l’information.

La visibilité, Nous essayons de participer en tant que « Les Amis du Théâtre Al Rowwad » dans tous les temps forts de la vie associative voironnaise.

- En 2008 : Semaine de Solidarité Internationale, Semaine contre de racisme, une soirée pour les Libertés organisée par Ras L’Front, Un pique nique en solidarité avec les sans papiers RESF, un d »bat sur Les Amoureux au ban public et chaque année en novembre nous animons un stand pendant 2 jours à la foire de la St Martin à Voiron.

- L’information, du public voironnais ne s’arrête pas à la seule présentation du Centre Culturel Al Rowwad, mais notre information s’étend a l’ensemble du conflit palestinien.

- En 2008 au mois de mars nous avons eu une rencontre sur la Nakba et nous avons planté symboliquement un olivier.
Au mois de Mai une soirée sur la Paix par le droit a été organisée.
Au mois de Juillet nous avons accueilli la troupe .
Et au mois de Novembre nous avons eu le plaisir de la visite d’Abdel fattah Abu Srour pendant une soirée de reprise de la venue des jeunes d ‘Aïda.

Groupe de Voiron

Histoire d’une rencontre…
En Mars 2001, un groupe d’enfants et de jeunes de Voiron, membres de la JOC, prenaient contact avec les enfants du centre culturel du camp de réfugiés d’Aïda, à Bethléem. Des échanges très riches s’ensuivaient.
Le 6 Décembre 2001, est crée le Collectif Isérois pour la Palestine.réunissant un groupement d’associations voironnaises.
Le 25 Novembre 2002, c’est donc tout naturellement que Abdel Fattah Abu Srour, directeur du centre culturel Al Rowwad, faisait étape pour la première (...)

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)