Les Amis d’Al-Rowwad

Visit Palestine

Katie Barlow

Qu’est-ce qui motive une jeune diplômée occidentale à devenir volontaire de la paix au moyen orient ?

Caiomhe Butterly est une de ces volontaires toujours plus nombreuses qui risquent leurs propres vies pour agir dans ce conflit sanglant et sans fin entre Israël et la Palestine. Plusieurs internationaux, y compris elle même, ont jusqu’à maintenant été blessés. Certains y ont perdus la vie.

Dans ce documentaire, elle témoigne du chaos après l’attaque du camp de Jénine en avril 2002. Le film la suit dans sa principale activité, accompagner la communauté dans les risques quotidiens. Malgré la peur et les menaces, une balle dans la jambe et une expulsion, elle est déterminée à revenir.

Dans l’intermède, elle raconte son histoire en Irlande, son pays d’origine, lors de meeting publics, reçoit du Time Magazine le "European Hero Award", et voyage dans l’Irak d’après guerre pour visiter les camps de réfugiés palestiniens. Elle revient à Jénine juste avant qu’une jeune femme du camp, Hanadi Jaradat, ne commette un attentat suicide à Haifa.

Les activistes tels que Butterly sont souvent catalogués comme des fous ou des saints. Ce film nous fait partager l’intimité d’une femme simplement honnête, brave, déterminée mais aussi critique envers elle même, qui agit à la limite des possibilités, sans quête de gloire. Elle est le fil conducteur qui nous permet de découvrir la vie quotidienne des palestiniens, trop souvent caricaturés comme des combattants ou des victimes, des héros ou des fanatiques. Ce film nous offre une chance unique d’entrevoir ce qu’elle nomme "l’espace de beauté et de joie" de ce peuple sous occupation.

’...a passionate indictment of the Israeli military in the Jenin refugee camp...this is raw, urgent movie-making"
The Guardian

"Katie Barlow’s film VISIT PALESTINE is both a devastating account of daily life for Palestinians and a fine portrait of a brave and selfless Irish woman who lives with them. No-one talks politics yet it is a deeply political film. You are left with a burning anger on behalf of those who bear the occupation of their land and appalling military oppression with such fortitude. Israel, the U.S. and their apologists stand indicted and, on this evidence, convicted"
Ken Loach

{{Producteur :}} Katie Barlow
{{Durée : }} 78 mn
{{Langue(s) :}} Anglais/Arabe
{{Sous titrage :}} Anglais


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « Israël » aboie : les prisonniers palestiniens sont debout

    Les prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim collective, à partir du 17 avril, la journée nationale du prisonnier palestinien. 1500 prisonniers détenus dans la plupart des prisons sionistes, sur le total de 7500, ont rejoint la grève, annoncée par Marwan Barghouty, dirigeant au Fateh. Les grévistes appartiennent à la plupart des mouvements de résistance. Ils réclament la cessation des pratiques immorales et inhumaines à leur encontre, et d’être considérés comme des êtres humains. Ils (...)

  • Barcelone : un pas de plus vers une « Zone libre d’apartheid » !

    LE CONSEIL MUNICIPAL DE BARCELONE a voté aujourd’hui en session plénière une déclaration officielle qui favorise l’inclusion dans les contrats signés notamment avec des entreprises liées à l’occupation israélienne en Palestine, de clauses assurant le respect des droits des êtres humains. « La reconnaissance par la municipalité de Barcelone du droit à défendre les droits des Palestiniens par des actions non violentes de BDS n’est pas simplement le triomphe de la liberté d’expression et des droits (...)

  • Grève de la faim « Liberté et Dignité » : dès le premier jour, le régime sioniste impose une série de mesures punitives aux grévistes palestiniens

    Alors que plus de 1.600 prisonniers politiques palestiniens ont lancé, lundi 17 avril, une grève de la faim illimitée pour protester contre leurs conditions d’incarcération indignes, le service pénitentiaire du régime sioniste n’a pas tardé une série de mesures punitives contre les prisonniers, en particulier ceux qui mènent la grève. Dans un communiqué publié lundi soir 17 avril, la Commission palestinienne des affaires des prisonniers indiquait que dès le premier jour de grève, des responsables du (...)