Les Amis d’Al-Rowwad

Raconte-moi la Nakba

Réalisation : Caroline Carpentier et Murad Abusrour, Traduction : Kholod Ayyad

Un enfant demande à sa grand-mère de lui raconter la Nakba. L’idée de ce documentaire était de parler de la Nakba à travers une personne et d’illustrer le processus social du partage de la mémoire : identité des générations futures.

Raconte-moi la Nakba est un docu-fiction de 25 minutes. Ce documentaire fait parti d’un projet d’histoire orale initié au sein du Centre Culturel Al Rowwad. Le but du projet était d’enregistrer l’expérience et la mémoire des réfugiés du camp Aïda, avant, pendant et après la Catastrophe. L’histoire orale est une manière d’interroger des personnes qui ont étaient témoins d’un évènement. Cette méthode est utilisée pour reconstruire des faits et pour permettre à des gens ordinaires de raconter leur propre histoire.

Ce film a été réalisé sous un angle original car deux générations différentes s’y confrontent. La grand-mère et l’histoire qu’elle raconte représentent le passé, tandis que l’enfant et les images qui entrecoupent le dialogue représentent le présent. Cette combinaison a été choisie dans le but de montrer que ce passé, cette histoire existent, ils sont toujours d’actualité et le présent ne cesse de nous le rappeler.

Le film a été tourné en 2008, année de commémoration de 60 ans d’histoire oubliée. Ces quelques images veulent, avec simplicité, témoigner de l’existence de la Palestine à travers la richesse de sa culture et de son histoire.

Ce projet a pu aboutir grâce à la généreuse collaboration de Kholod Ayyad et Murad Abusrour, deux personnes qui vivent ou ont vécu dans le camp de réfugiés Aïda à Bethléem.

 

{{Producteur :}} Centre Culturel Al Rowwad, camp de réfugiés Aïda, Bethléem
{{Durée : }} 25 mn
{{Langue(s) :}} Arabe
{{Sous titrage :}} Français, Anglais


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Rashida Tlaib porte une robe traditionnelle palestinienne pour prêter serment au congrès américain

    La nouvelle députée du Michigan s’est fait un honneur de choisir une robe traditionnelle palestinienne pour prêter serment au Congrès américain, ce vendredi.
    Ce faisant, elle a déclenché une série de posts de femmes de tous âges arborant sur internet des vêtements palestiniens brodés de manière traditionnelle. (cf les photos sur https://mondoweiss.net/2019/01/palestinian-inspires-tweetyourthobe/?utm_source=Mondoweiss+List&utm_campaign=844ff0fa61-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_b86

  • Lettre de l’AURDIP à la Ministre de la Justice concernant le projet de résolution demande aux Etats membres de l’UE d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme

    Sous la pression du lobby européen inconditionnel de l’Etat d’Israël, un projet de résolution « pour la lutte contre l’antisémitisme et la protection des communautés juives en Europe » sera soumis à la décision finale du Conseil européen « Justice et affaires intérieures » ce jeudi 6 décembre 2018. Ce projet de résolution demande aux Etats membres d’adopter la « définition IHRA » de l’antisémitisme.
    L’AURDIP a interpelé Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, qui représentera la France au Conseil qui (...)

  • Les méfaits du lobby israélien mis à nu (Vidéos)

    Grâce à la revue Orient XXI, le public francophone peut désormais visionner l’intégralité de l’enquête d’al-Jazeera sur les pratiques de corruption, d’espionnage et de désinformation du lobby israélien aux Etats-Unis. Il s’agit de 4 épisodes d’une durée de 50 minutes chacun.
    On rappelle que suite à des pressions ouvertement exercées par ce même lobby, l’émir du Qatar, propriétaire de la chaîne, avait retiré le documentaire de sa programmation. Une enquête similaire d’al-Jazeera, conduite en caméra cachée, sur (...)