Les Amis d’Al-Rowwad

REFLETS SUR UN MUR BLANC

Adania Shibli

Dans un village palestinien à l’intérieur des frontières
d’Israël, un village sans nom où rodent l’ennui
et l’ordinaire, une jeune fille grandit au milieu de huit sœurs
rudes et distantes, d’une mère malheureuse et d’un
père infidèle et avec le souvenir d’un frère
mort. Solitaire, elle fraie son chemin à tâtons, les sens
à l’affût, effleurant les aspérités,
les failles, les détours du quotidien, explorant sans relâche
le silence qui l’isole.

Reflets sur un mur blanc est un roman prismatique, un jeu d’angles
et de miroirs où se construit par petites touches l’image
d’un monde à la fois étrange et familier.

Un texte emblématique d’une nouvelle écriture palestinienne
s’éloignant de l’histoire collective pour observer
l’intimité et l’instantanéité des choses
de la vie.

Scénariste et écrivain Adania Shibli est née
en 1974. Plusieurs de ses nouvelles et textes courts pont été
traduits en français et en anglais. Reflets sur un mur blanc
est son premier roman. Il a reçu en 2001 le prix de la Fondation
Abdel-Mobsen Qattan (Londres).

Editions ACTES SUD

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Trump peut remettre son "deal du siècle" dans sa culotte !

    Du fric... demandé aux pays arabes... pour améliorer la situation économique des Palestiniens, mais en échange du renoncement de ces derniers à leur indépendance et à tous leurs droits, la réponse est unanime : c’est NON !
    Ils peuvent toujours se réunir à Bahrein en ce moment, l’ensemble des Palestiniens, y compris l’Autorité Palestinienne et les hommes d’affaires palestiniens ont déjà rejeté le fameux plan, plein de mépris et de racisme, dont Jared Kushner a révélé l’essentiel du contenu.
    Sans le moindre (...)

  • La mention « colonie israélienne » obligatoire pour les aliments, selon l’avocat de la CJUE

    Selon l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne, dont l’avis est le plus souvent suivi en dernière instance par les juges, le consommateur doit être informé lorsqu’un produit alimentaire provient des colonies israéliennes.
    L’affaire remonte à 2016, quand le gouvernement français a publié un avis aux opérateurs économiques indiquant que les denrées alimentaires en provenance des territoires occupés par Israël devaient porter la mention « colonie israélienne » ou des termes équivalents. (...)

  • Appel à action : Non à une résolution par l’assemblée nationale condamnant la critique de l’état d’Israël !

    LE SAVIEZ VOUS ?
    Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’études sur l’antisémitisme, a proposé à d’autres députés de voter une résolution visant à assimiler la critique légitime du régime israélien à de l’antisémitisme.
    Contactez vos députés pour leur demander de s’opposer à cet amalgame honteux !
    ECRIVEZ A VOS DEPUTES dont l’adresse est ici :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/qui
    Le texte de cette résolution est consultable ici : Proposition de résolution définition IHRA (mai 2019).
    Il est (...)