Les Amis d’Al-Rowwad

Naplouse sous les bombes

Les chars, bulldozers et soldats tirent sur ce qui reste de la Mokataa de Naplouse depuis hier mercredi, peu après l’aube. Le lieu est un bâtiment massif de l’époque du mandat britannique, déjà bombardé par des F 16 au début de l’intifada.
Il est détruit à 70 %. Dans une aile encore intacte, il abrite la prison civile de Naplouse, les bureaux du ministère de la santé, le service des passeports pour tout le nord de la Cisjordanie et les bureaux de la police Palestinienne.

En cette journée de mercredi l’armée israélienne s’acharne à détruire le tout sous ses occupants, 250 policiers et détenus sont sortis nus des bâtiments et renvoyés dans des voitures cellulaires.

Un détenu de droit commun a préféré s’immoler par le feu de peur d être pris par les israéliens. Plusieurs résistants sont toujours dans les ruines du bâtiment refusant de se rendre. On compte 5 morts dont un jeune détenu (26 ans) et 65 blessés. Même les journalistes et les équipes médicales ont reçu une salve de balles en caoutchouc.

Aujourd’hui (jeudi 20 juillet, 10h du matin) les tirs continuent et les israéliens menacent de faire intervenir des F16. Des centaines de jeunes sifflent, crient et jettent des pierres contre les chars.

Partout les gens répètent « A quand la démission du président et la dissolution de l’autorité Palestinienne, pour que la communauté internationale sache une fois pour toute, que Naplouse, Hébron, Jenin et la Cisjordanie sont des territoires où les israéliens sont une force d’occupation, sans limite, le roi est nu maintenant ».

Quant à moi, je passe ma journée à maudire les états arabes pour leurs silences et complicités avec l’occupation ici, à Beyrouth et à Bagdad - vivement qu’on occupe ces lieux de honte que sont devenus les bureaux de la ligue arabe : Rabat, Paris, le Caire.

Un jeune Palestinien connaissant mes origines Marocaines me dit « Le roi du Maroc, président du Comité Al Quods est silencieux », et moi je lui réponds que je n’ai pas d’autre roi que ceux qui résistent sous les décombres de la Moukataa et des quartiers et villages du Liban.

En fait, majesté des mouches, quand dégageras-tu de la présidence de ce comité qui salit le nom de Jérusalem ??

Haji Youssef
Naplouse le jeudi 20 juillet 2006.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Ce ne sont pas des images de morts et de blessés

    Ce sont les images de citoyennes de Gaza qui tentent malgré le blocus israélien et égyptien..les luttes des factions pâlestiniennes..d agir pour l avenir de la Palestine
    C’est en français..

  • Une entreprise israélienne d’espionnage qui a pris contact avec Trump a commencé par proposer de sales tours contre BDS

    La société privée israélienne de renseignement qui a proposé de manipuler les médias sociaux pour la campagne de Trump avait offert un an plus tôt des services similaires à une association de donateurs juifs américains qui cherchaient à cibler ceux qui critiquent Israël, c’est ce que révèle un document obtenu par Forward.
    Fin 2015, l’entreprise privée israélienne de renseignement Psy-Group a pris contact avec une association ad hoc de donateurs juifs en lui proposant de saper en secret le mouvement de (...)

  • On récolte ce que l’on sème fait son bilan !

    Depuis sa sortie en mai 2018, le film du réalisateur palestinien Alaa Ashkar fait le bilan suivant : 20 festivals en France et ailleurs dont un prix du meilleur film documentaire 92 projections publiques en présence du réalisateur.
    Le film vient d’être sélectionné en avant première au Festival 48mm à Tel-aviv organisé par l’association Zokhrot (Projection prévue mi décembre).
    Contactez nous pour organiser une projection publique de l’un des films du réalisateur ! Par mail : contact@freebirdfilms.com (...)