Les Amis d’Al-Rowwad

Mardi 7 novembre

Pantalon de flanelle gris, chemise neuve, rasé de prés, me voici paré pour passer la douane israélienne sans problème à Tel Aviv.
A peine ai-je fait cinq mètres sur le territoire israélien, encore dans la passerelle de l’avion, qu’une jeune fille m’aborde : « I’m a security officer, I have some questions to you... ».
Pourquoi venir en Israël ? Est-ce votre première visite, Avez-vous des amis en Israël ? Qu’allez-vous faire ? Que faites vous dans la vie ? etc...
A peine dix minutes de question, et me voici libre pour faire la queue devant les guichets de l’immigration. Même questions, mais en plus long. Et après une réflexion de quelques secondes, elle appelle son chef. Mis à l’écart pour répondre encore une fois aux mêmes questions, j’obtiens tout de même le précieux tampon.

Jérusalem nous accueille sous le soleil. Abed, le directeur du centre culturel Al Rowwad, nous retrouve le soir. Les nouvelles ne sont pas bonnes : 19 jeunes du camp d’Aïda ont été arrêtés dans une opération de l’armée israélienne à une heure du matin.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

    La souffrance des Palestiniens de Gaza se poursuit. Témoignages et explications de Ziad Medoukh en direct de la plage de Gaza sur la pollution de la mer de Gaza. Les Palestiniens de Gaza sous blocus israélien sont privés de leur seul loisir : la plage de Gaza, en plein été, ils ne peuvent pas s’ y rendent à cause de la pollution de la mer de Gaza. Actuellement, la bande de Gaza subit une pollution terrible La pollution de la côte et des nappes de Gaza à cause de l’effondrement de deux centres de (...)

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)