Les Amis d’Al-Rowwad

ISRAEL-PALESTINE : LA PAIX EST POSSIBLE

Sous la direction de Isabelle Avran, Jean-Paul Chagnollaud,
Alain Gresh, Giovanna Tanzarella

En ce début d’année 2004, le conflit israélo-palestinien
est dans l’impasse. La feuille de route qui devait conduire à
la création d’un Etat palestinien en 2005 est au point
mort et, dans l’immédiat il n’existe plus de perspectives
de négociations.
Dans cette période où rien ne semble pouvoir arrêter
le cycle des violences et de la répression, il ne faut pas oublier
que des discussions avaient été engagées entre
les Palestiniens et les Israéliens à Camp David (en juillet
2000) et surtout à Taba (en janvier 2001) pendant lesquelles
les représentants des deux peuples n’avaient jamais été
aussi près de réussir à trouver le chemin d’une
paix juste et durable.

Pour essayer de mieux comprendre ce qui s’est alors passé,
trois rencontres ont été organisées à l’Assemblée
nationale à Paris autour de quelques personnalités ayant,
de près ou de loin participé à ces négociations
 : Yossi Beilin, Yossi Sarid, Avraham Burg, Yasser Abed Rabo,et Ahmed
Qoreï qui est aujourd’hui premier ministre du Gouvernement
palestinien.

On trouvera dans ce livre leurs principales interventions qui permettent
de mieux saisir la portée de l’événement
que représente la signature le 1er décembre 2003 d’un
accord de paix israélo-palestinien, désormais connu sous
le nom d’accord de Genève. De larges extraits de ce document
ainsi que le compte rendu de M. Miguel Moratinos sur les négociations
de Taba sont publiés en annexe de cet ouvrage.

Photo de couverture : de gauche à droite, Ahmed Qoreï (président
du Conseil législatif palestinien), Raymond Forni (Président
de l’Assemblée nationale), Avraham Burg (Président
de la Knesset) à l’Assemblée nationale en janvier
2002.

Editions L’Harmattan

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Wardi : 70 ans après la Nakba, l’espoir est toujours vivant

    Les trop rares films palestiniens, ou faisant entendre des voix palestiniennes, sont souvent de beaux films ; malgré leurs mauvaises dispositions, les critiques, lorsqu’ils en parlent, au lieu de le nier, mettent plutôt en œuvre divers procédés pour les affaiblir et les neutraliser. Il est donc intéressant de jeter un coup d’œil sur quelques sites de cinéma avant de parler du film lui-même.
    aVoir-aLire introduit ainsi le film : « Sidi a été chassé de son village en 1948. » Par qui ? Pourquoi ? Ces (...)

  • Et la terre, comme la langue (DOCUMENTAIRE, 1997)

    Voici la publication du vendredi, jour dédié aux inspirations de la Poésie française : Un documentaire d’Élias Sanbar et Simone Bitton réalisé en 1997. Mise en ligne par Arthur Yasmine, poète vivant, dans l’unique objet de perpétuer la Poésie sur tous les fronts.
    Notice : On a du mal à se représenter, en Occident, l’immense popularité dont jouissent les poètes en Orient. Du Moyen-Orient à l’Afrique du Nord, non seulement on lit plus de poèmes que de romans, mais aussi on considère la poésie comme un art (...)

  • "L’antisionisme est une opinion et l’antisémitisme un délit"

    Avec la proposition de certains députés pour pénaliser l’antisionisme au même titre que l’antisémitisme, après les injures antisémites adressées à Alain Finkielkraut, "on met le doigt dans un processus totalitaire" avec un retour du délit d’opinion, analyse lundi 18 février sur franceinfo le journaliste et historien Dominique Vidal, auteur de Antisionisme = antisémitisme ? plus loin, Dominique Vidal continue : "Nous avons des lois antiracistes, la loi de 1881, la loi de 1972, nous avons aussi un Code (...)