Les Amis d’Al-Rowwad

ISRAEL-PALESTINE : LA PAIX EST POSSIBLE

Sous la direction de Isabelle Avran, Jean-Paul Chagnollaud,
Alain Gresh, Giovanna Tanzarella

En ce début d’année 2004, le conflit israélo-palestinien
est dans l’impasse. La feuille de route qui devait conduire à
la création d’un Etat palestinien en 2005 est au point
mort et, dans l’immédiat il n’existe plus de perspectives
de négociations.
Dans cette période où rien ne semble pouvoir arrêter
le cycle des violences et de la répression, il ne faut pas oublier
que des discussions avaient été engagées entre
les Palestiniens et les Israéliens à Camp David (en juillet
2000) et surtout à Taba (en janvier 2001) pendant lesquelles
les représentants des deux peuples n’avaient jamais été
aussi près de réussir à trouver le chemin d’une
paix juste et durable.

Pour essayer de mieux comprendre ce qui s’est alors passé,
trois rencontres ont été organisées à l’Assemblée
nationale à Paris autour de quelques personnalités ayant,
de près ou de loin participé à ces négociations
 : Yossi Beilin, Yossi Sarid, Avraham Burg, Yasser Abed Rabo,et Ahmed
Qoreï qui est aujourd’hui premier ministre du Gouvernement
palestinien.

On trouvera dans ce livre leurs principales interventions qui permettent
de mieux saisir la portée de l’événement
que représente la signature le 1er décembre 2003 d’un
accord de paix israélo-palestinien, désormais connu sous
le nom d’accord de Genève. De larges extraits de ce document
ainsi que le compte rendu de M. Miguel Moratinos sur les négociations
de Taba sont publiés en annexe de cet ouvrage.

Photo de couverture : de gauche à droite, Ahmed Qoreï (président
du Conseil législatif palestinien), Raymond Forni (Président
de l’Assemblée nationale), Avraham Burg (Président
de la Knesset) à l’Assemblée nationale en janvier
2002.

Editions L’Harmattan

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • L’ONU cible les sociétés qui opèrent dans les colonies

    Menacées d’être inscrites sur une « liste noire », des compagnies font savoir qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats. Tel-Aviv tente d’en empêcher la publication.
    La décision avait été prise en mars 2016 par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies : créer une « liste noire » des entreprises dans le monde qui opèrent dans les territoires occupés par Israël, à savoir la Cisjordanie et Jérusalem-Est, ainsi que le plateau du Golan. Une motion proposée par la Palestine et les États arabes qui (...)

  • Lettre de rania talala , traiteur palestinienne , à Cyril lignac suite au "voyage culinaire " du sieur en Israël ...

    Cher Cyril Lignac,
    Je t’écris car depuis deux jours, on ne cesse de m’interpeller par rapport à la vidéo que tu as faite lors de ton voyage à Tel Aviv.
    Je m’appelle Rania, française originaire de Palestine (de Jérusalem et de Jaffa) et je suis traiteur de cuisine palestinienne et créatrice du blog Les ptits plats palestiniens de Rania.
    Tu ne me connais sûrement pas, sinon, tu aurais sûrement évité de parler de gastronomie israélienne dans cette fameuse vidéo.
    Soit. J’apprécie ton travail et ton (...)

  • "Jérusalem vit" : la première exposition du musée palestinien

    La direction du musée palestinien, situé près de Ramallah en Cisjordanie occupée, a inauguré samedi sa première exposition, présentant des œuvres reliant à la ville sacrée de Jérusalem lors d’une séance réservée à la presse. L’exposition intitulée "Jérusalem vit" sera ouverte au public à partir de dimanche dans la ville universitaire de Bir Zeit. Dans l’une des salles du musée, un paysage de Cisjordanie est récrée grâce à des photographies panoramiques qui s’étalent sur les quatre murs, plaçant également le (...)