Les Amis d’Al-Rowwad

"Ecrivains des Frontieres, un voyage en Palestine(s)"

Samir ABDALLAH et José REYNÈS

Samir Abdallah, réalisateur : "Je me suis rendu à Ramallah avec huit prix Nobel de littérature, qui composaient la délégation du Parlement international des écrivains. Le but du voyage était de rencontrer Mahmoud Darwish, afin de lui apporter un témoignage de solidarité et, à travers lui, au peuple palestinien.[Mahmoud Darwich n’avait pas pu se rendre au congres du Parlement international des ecrivains car les Autorites avaient refuse de lui delivrer un visa]. Pendant une semaine, nous sommes allés à Ramallah, à Gaza, à Haïfa à la rencontre d’autres écrivains et artistes. Côté israélien, nous avons rencontré plusieurs artistes ainsi que des universitaires, fortement opposés à la politique de Sharon."

L’écrivain français Christian Salmon :" Nous voulons écouter et faire entendre d’autres voix dans le fracas de la guerre, celle des écrivains, des artistes, des universitaires, de tous ceux qui préparent l’avenir... Opposer à la logique de la guerre, non pas une force d’interposition mais des forces d’interprétation".

Avec l’Américain Russell Banks, le Nigérian Wole Soyinka, le Portugais José Saramago, le Chinois Bei Dao, le Sud-africain Breyten Breytenbach, l’Espagnol Juan Goytisolo, l’Italien Vincenzo Consolo, le français Christian Salmon, accompagnés de Leila Shahid et Elias Sanbar...

{{Producteur :}} © L'YEUX OUVERTS
{{Durée : }} 80 mn
{{Langue(s) :}} Arabe, Hébreux, Anglais
{{Sous titrage :}} Français


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)