Les Amis d’Al-Rowwad

Appel des citoyens européens solidaires de la Palestine

Appel des citoyens européens solidaires
de la Palestine

lancé le 29 avril 2009 à Clamart

 

Cela fait des décennies que les Palestiniens voient leurs droits légitimes niés et leur dignité bafouée. Des accords de « paix » d’Oslo aux différentes négociations, les palestiniens n’ont rien obtenu. Israël gagne du temps, exécute des palestiniens, compte pour rien, ou presque, les morts civils palestiniens détruit les infrastructures civiles, poursuit les colonies de peuplement et pousse toujours plus loin sa politique du fait accompli assuré d’une impunité sans égale.

 

Par ailleurs, depuis sa création Israël viole les résolutions des Nations Unies et se moque des condamnations de la communauté internationale. Au mépris des conventions de Genève, Israël est en train, dans les faits, de rendre impossible la solution des deux Etats. La construction d’un mur qui enferme la population de Cisjordanie et soumet la population de Gaza à un siège et à un embargo entraîne une situation de famine, de pénurie de médicaments et de soins, de chômage massif et un quotidien misérable et sans espérance. Le tout s’accompagnant d’horribles opérations de massacres de civils et d’enfants et de destructions massives des infrastructures civiles.

 

Peut-on encore espérer quelque chose de la « communauté internationale » et de l’Europe ?

 

Dans ce contexte, les Palestiniens, continuent à défendre leurs droits légitimes sur le terrain. Sans la reconnaissance de leurs droits à un Etat viable dans les frontières de 1967, il n’y aura aucun avenir de sécurité ni de paix dans la région.

Jusqu’à présent, les gouvernements européens renvoient dos à dos victime et bourreau et par leur inaction favorisent les exactions d’Israël ; de leur côté les élus européens se sont cantonnés dans une posture de spectateurs. Le silence et l’attentisme ont été considérés par beaucoup de nos concitoyens comme un mépris pour la vie des Palestiniens que d’aucuns aimeraient voir disparaître à jamais.

 

L’Europe doit assumer l’immense responsabilité historique qui est la sienne dans cette interminable colonisation. Aujourd’hui, l’Europe doit tout faire pour que le peuple Palestinien puisse vivre dans la sécurité et la dignité et mettre un terme aux camps de réfugiés « temporairement définitifs ».

 

Nous demandons donc de s’opposer clairement et fermement au processus de rehaussement d’Israël (ce terme signifie le renforcement de la coopération politique et économique entre l’UE et Israël) tant que le respect des droits humains et le droit international ne sont pas respectés par Israël.

 

Nous demandons à ce qu’une position claire sur ce sujet soit détaillée dans le programme des partis politiques aux élections européennes, indiquant quelle politique sera mise en place pour peser sur la politique de colonisation d’Israël.

 

Nous appelons toutes les forces européennes à organiser des démonstrations de solidarité qui exigent le respect par Israël du droit international, et notamment, le droit de retour et/ou de compensation pour les réfugiés (conformément à la résolution 194 des Nations Unies) ; la fin de l’occupation des territoires palestiniens depuis plus de 40 ans (conformément à la résolution 242 des Nations Unies) ; le démantèlement des colonies de peuplement juif (conformément à la IVe Convention de Genève), la démolition du « mur de la honte » (conformément à la décision du 4 juillet 2004 de la Cour internationale de justice ).

 

Les premières associations de citoyens signataires :

MAT (92), OSMOSE (92), ATMFsud (92), Al Wasl France, AEFTI (80), ACIP (80), ATDIE (80), AFMP Les2Rives(80), AGL (80 ), AEA (80) ETAN (80), AVA (80), Escamiens (80), les Amis d’Al Rowwad (75)…

ENFIN NOUS APPORTONS NOTRE SOUTIEN AUX LISTES ET CANDIDATS QUI S’ENGAGENT A TOUT FAIRE POUR QUE LES PALESTINIENS RECOUVRENT LEUR DROIT A LA CREATION D’UN ETAT VIABLE ET SOUVERAIN.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • À Gaza, un théâtre ambulant cherche à faire sourire les enfants

    Un théâtre ambulant parcourt les villes et les villages de la bande de Gaza pour soulager les enfants du stress psychologique causé par le siège

  • "C’est seulement à Gaza !"

    C’est seulement à Gaza, une région au bord de la mer, une région méditerranéenne, qui n’a toujours pas le droit encore à un port par décision de l’armée de l’occupation.
    C’est seulement à Gaza que la population vit dans une prison à ciel ouvert.
    C’est seulement à Gaza, que le nombre d’habitants est en augmentation permanente, malgré les conditions de vie chaotiques, malgré l’interdiction aux malades de se soigner à l’étranger, et malgré la pénurie de médicaments, et la faiblesse des moyens médicaux.
    C’est (...)

  • Ils montent le son à Gaza

    De l’extérieur, la bande de Gaza occupée apparaît comme un lieu de misère. Trois agressions militaires israéliennes acharnées depuis décembre 2008 ont causé une destruction indicible, faisant des milliers de morts, plus de 15 000 blessés, plus de 75 000 personnes sans-abri et un demi-million déplacées.
    Dans le même temps, un siège long d’une décennie a conduit les Palestiniens dans la bande côtière au bord de la catastrophe avec une infrastructure en lambeaux.
    Mais Gaza, c’est aussi le lieu d’un moral (...)