Les Amis d’Al-Rowwad

Nouvelles des amis d’Al Rowwad

A TOUS UNE TRES BONNE ANNEE 2017

Début encourageant pour 2017 que cette résolution de l’ONU réclamant à Israël l’arrêt de la colonisation dans les territoires palestiniens. Mais déjà le futur président des USA s’est engagé à ne pas en tenir compte, attitude que partage le premier ministre d’Israël.

En raison de cette appropriation illégale et à mesure que le territoire dévolu aux Palestiniens se réduit, la vie de l’esprit s’affirme comme une voie de contournement.
Vivre dans sa tête, s’ouvrir au monde, affirmer la singularité de la culture palestinienne : autant d’échappées à cet emprisonnement

En ce début d’année, à savoir et à soutenir :

Formation Jouets en bois de 2 jeunes employés d’Al Rowwad à DIJON

Cette formation s’inscrit dans la professionnalisation et le développement du projet "Playbus" du centre Al Rowwad. Des jeux et jouets en bois fabriqués au centre sont destinés aux enfants et écoles des camps de réfugiés et des villages de Cisjordanie où un "playbus" les achemine. Deux jeunes de cet atelier seront accueillis à Quetigny en Mars 2017 pour y approfondir les techniques de conception, d’assemblage, de finition. Organisée par la jeune et très dynamique association Amitiés Palestine Al Rowwad 21, la formation nécessite un financement qui inclut déplacements, interprétariat, fournitures pédagogiques et matériel,…
Pour soutenir le projet, en savoir plus et diffuser l’information
Lien vers site AAR

Les marionnettes du Yes Theatre pour que Ghadeer puisse reprendre l’école

Ghadeer fait partie d’une communauté de Bédouins isolée et comme beaucoup de filles, elle a dû quitter l’école du fait de son accès difficile et de moyens insuffisants. Le Yes Theatre d’Hébron mène des ateliers, récolte les témoignages et produira un spectacle pour sensibiliser à l’importance de l’éducation et alerter les décideurs sur cette inégalité d’accès à l’éducation.

Pour soutenir le projet, en savoir plus et diffuser l’information
Lien vers site AAR

NB  : tout don destiné à ces financements participatifs(en précisant bien sa destination) versé au compte des Amis d’Al Rowwad qui reversera donnera lieu à un reçu fiscal

Le Théâtre National Palestinien en collaboration avec Adel Hakim présente 2 spectacles au Théâtre des Quartiers d’Ivry dès le 5 janvier (cf ci-contre)

Merci pour votre fidélité, votre intérêt et votre soutien amical.
Les AMIS D’AL ROWWAD



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « on peut sortir un enfant de détention, mais comment sortir la détention des enfants ? » Projet Yes Theatre – Hébron

    Projet Yes Theatre – Hébron soutenu par les Amis d’Al Rowwad
    Taking detention out of children
    « on peut sortir un enfant de détention, mais comment sortir la détention des enfants ? »
    Un programme d’intervention de santé mentale par la pratique de l’art théâtral
    Objectifs du projet et stratégies
    Contribuer à l’amélioration de la santé mentale et du bien-être psychologique d’enfants palestiniens ayant été détenus dans les prisons israéliennes, les aider à poursuivre une vie équilibrée à travers la (...)

  • Le Centre de la paix commence l’année 2018 par une séance de soutien psychologique pour les enfants de Gaza

    Malgré une situation dramatique dans la bande de Gaza , le Centre de la paix de poursuit ses actions et ses activités pour les jeunes et les enfants de Gaza.
    En ce début de cette nouvelle année 2018, le Centre a décidé de poursuivre ses activités d’animation et de soutien psychologique pour les enfants de plusieurs régions dans la bande de Gaza pour leur faire oublier les horreurs de la situation actuelle dans leur prison à ciel ouvert et de différents bombardements israéliens.
    Le lundi 15 janvier (...)

  • Volontaires catholiques en Palestine, ils témoignent

    « La colonisation en Palestine est un cancer qui développe quotidiennement ses métastases » : telle est la conclusion extrêmement forte de Corinne et Laurent Mérer, deux volontaires catholiques qui ont passé trois mois dans les Territoires occupés. » Au printemps 2016, Corinne et Laurent Mérer passent trois mois dans les Territoires occupés à l’appel des églises chrétiennes de Palestine. Cet ancien amiral et son épouse ne sont pas particulièrement sensibilisés à la question israélo-palestinienne. Ils vont (...)