Les Amis d’Al-Rowwad

Quarante jours dans le désert

Tribulations humaines, religieuses et politiques d’un falafel en Israël et Palestine.
27 février - 6 avril 2013
Un peu d’audace, beaucoup de chance et l’hospitalité de mes interlocuteurs m’ont permis de découvrir de l’intérieur les sociétés israéliennes et palestiniennes, dans toute leur diversité sociale, politique et religieuse. Préparant mon mémoire de sciences politiques, je n’ai eu de cesse d’interroger, et chercher à comprendre cette région fascinante et si complexe. C’est cette aventure humaine que, des taudis de Qalandia aux soirée disco de Bethléem et du kibboutz gauchiste à une colonie religieuse, je partage par les mots, la photo et le dessin.

La première édition (mai 2014) a connu un bel écho au sein de colloques internationaux à Rabat, St Jacut-de-la-mer et Paris et a été relayé dans les médias MENA-Post ou RCF alpha. Les multiples soutiens et témoignages d’intérêt suscités par cette expérience me pousse à la partager à nouveau.

Vous pouvez lire un résumé et feuilleter les premières pages sur le site internet de mon éditeur Bibliocratie. Il vous est ensuite possible dès à présent et pour soixante jours.
- de "souscrire", c’est à dire acheter en ligne http://www.bibliocratie.com/produit/40-jours-dans-le-desert-israelpalestine-2e-souscription/
- d’envoyant un chèque au 48 rue d’Iena 7016 Paris.

Caractéristiques : 150 pages couleurs, 120 x 165 mm
Prix : 16€, frais de port inclus, les éventuels bénéfices seront reversés aux associations qui m’ont soutenue dans ce voyage.
Si l’objectif des 50 ventes n’était pas atteint, les souscripteurs seront intégralement remboursés.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La campagne pour le boycott de l’Eurovision en Israël est lancée !

    C’est un appel officiel du syndicat des journalistes palestiniens et d’un grand nombre d’associations culturelles palestiniennes aux organisateurs et participants de l’Eurovision, à boycotter l’édition 2019, annoncée comme devant se dérouler en Israël.
    "Est-ce qu’on aurait imaginé organiser l’Eurovision en Afrique du Sud pendant l’Apartheid ?", demandent les signataires de cet appel.
    "Le régime d’occupation militaire et de colonialisme israélien se sert de manière indécente de l’Eurovision pour détourner (...)

  • Les artistes de Gaza donnent un nouveau tempo à la Grande Marche du retour

    Si la chanson est reconnue depuis longtemps comme un écho des opinions populaires, voire comme un instrument de ralliement derrière une cause, dans le cas de la Palestine elle joue un rôle supplémentaire. Ce n’est pas un mystère : l’entreprise de colonisation du territoire palestinien s’est très tôt accompagnée d’une colonisation culturelle qui a entravé, menacé de disparition, voire totalement nié la culture palestinienne.
    Dans un tel contexte, les chansons palestiniennes, ou même celles qui « parlent (...)

  • Pavillon de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes

    L’Institut du Film de Palestine est heureux d’annoncer la participation de la Palestine pour la première fois au Festival de Cannes avec un Pavillon au Village International de Pontiero. Cette participation au Festival, qui se déroule du 8 au 19 mai 2018, est une étape importante qui renforce le statut de la Palestine sur la carte du cinéma mondial, suite à une présence importante de films palestiniens au prestigieux festival au cours des dernières décennies.
    Cet événement important est organisé (...)